Le sideloading va faire perdre un peu d'argent à Apple selon JP Morgan

app store logo icon ios 11C'est une chose que voulait absolument éviter Apple à la fois pour la sécurité des utilisateurs, mais aussi pour ses revenus financiers. Le sideloading qui permet de télécharger des applications en dehors de l'App Store va bientôt entrer en vigueur dans l'Union européenne, ce qui va engendrer des pertes financières au segment des services d'Apple. Toutefois, ces pertes seront-elles colossales ? D'après un récent rapport, Apple n'a pas de quoi s'inquiéter.

Des pertes très limitées

Dans la mise à jour finale d'iOS 17.4 qui sera distribuée à tous au mois de mars, Apple va ouvrir les vannes du sideloading, autrement dit, du téléchargement des applications tierces sur des stores alternatifs à celui de l'App Store. Selon un récent rapport de la banque d'investissement J.P Morgan, cette nouvelle pratique qu'a toujours rejetée la firme de Cupertino va sans surprise provoquer des pertes financières, mais de façon limitée.

Avec le sideloading, Apple va continuer à "taxer" les développeurs, mais d'une manière complètement différente que quand ils passaient à 100% par l'App Store. L'entreprise va percevoir une commission de 50 centimes d'euros par application payante téléchargée dès que celle-ci aura dépassé le millionième téléchargement. Apple en déduit que grâce à son écosystème, le développeur génère de gros revenus et donc qu'il est tout à fait normal qu'il partage ses revenus, comme ça a toujours été le cas.

applications sur l app store

Une approche qui n'enfreint pas le DMA européen

Le sideloading, les paiements tiers dans l'App Store... Toutes ces modifications sont en lien avec le nouveau règlement sur les marchés numériques dans l'Union européenne. Apple a accepté de s'y conformer avant sa mise en place, ce qui signifie que l'entreprise devra respecter la DMA de A à Z. Cependant, la firme de Cupertino peut-être taxer les applications tierces qui ne sont pas distribuées sur l'App Store ?

La réponse est oui. Apple est totalement en conformité avec la DMA, il est possible de prendre 0,50€ à chaque téléchargement d'une application qui n'est pas sur l'App Store. La Commission européenne ne l'interdit pas, toutefois, celle-ci précise que cela doit se faire une manière mesurée et surtout équitable. Globalement, 0,50€ par téléchargement est un montant plutôt raisonnable, surtout que celui-ci ne s'applique qu'à partir du millionième téléchargement, ce qui ne devrait pas handicaper les nouvelles applications payantes qui se lancent sur des stores tiers.

Pour J.P Morgan, il y a deux raisons qui font que le sideloading va impacter les revenus d'Apple de façon modérée :



  1. La limitation de la portée du sideloading : cette nouvelle pratique ne concernera que les 27 pays de l'Union européenne. Un chiffre qui reste faible, car Apple possède une présence commerciale pour ses produits et services dans plus de 100 pays à travers le monde.
  2. La politique des 0,50€ par téléchargement : cette nouvelle taxe pour la communauté des développeurs va permettre d'équilibrer la perte de revenu que va provoquer le sideloading. Sans cette modification de politique, les pertes auraient été catastrophiques et auraient alerté les investisseurs.

Reste à voir maintenant si cette nouvelle politique des 0,50€ va dissuader les développeurs de proposer leurs applications sur des stores alternatifs, car n'oublions pas que ces stores auront aussi des commissions, ça risque de faire beaucoup avec la commission d'Apple à chaque téléchargement.

Source

Vous aimerez peut-être

Nos derniers articles

Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis

 





Les réactions

6 lheu - iPhone premium

28/01/2024 à 11h46 :

En même temps, avec touts ces changements, il va bien avoir une ligne de code qui ferra toute le différence !?!

5 lheu - iPhone premium

27/01/2024 à 09h23 :

En plus se ne serra pas du vrai sideloading…
Nous ne pourrons pas télécharger une ipa puis l’installer à notre bon vouloir. Il n’y a plus qu’à espérer que trollstore se débrouille pour devenir un des fameux stores alternatifs, ou qu’une nouvelle faille sois découverte sous iOS 17.4.

4 morzyloeuil - iPhone

26/01/2024 à 20h02 :

@tit - iPhone
Ce n’est pas l’avis des actionnaires.
Impossible de s’assoir sur une rentrée d’argent, il faut qu’il rentre d’une manière ou d’une autre.

3 tit - iPhone

26/01/2024 à 18h14 :

Faudra m’expliquer comment le CFT peut être conforme à la DMA…
La DMA est faite pour lutter contre les rentes de situation et les monopoles…
Faire payer chaque installation semble être en contradiction avec ce que cherche à faire l’UE

2 tintin17 - iPhone

26/01/2024 à 17h41 :

@tintin17 - iPhone
Ou les p’tit devs

1 tintin17 - iPhone

26/01/2024 à 17h40 :

Apple a bien n*quer l’Europe, et c’est exactement ce que j’avais dit dans les commentaires d’un article : qu’Apple devrait augmenter les prix des apps qui sont dans le sytème Apple, pour équilibrer les pertes.
Et comme ça, ça leur donne une excuse pour faire plus de profit via l’app store, et donne la liberté que l’Europe voulait au développeur révolutionnaire. Mais qui va en payer le prix ? Le consommateur (que l’Europe voulait protéger avec cette loi) malheureusement.