L’adoption réussie d’Apple Pay en France

apple pay iconDoucement, mais sûrement, Apple Pay commence à prendre de l'âge : plus de trois ans après son lancement en France, les premiers bilans commencent à voir le jour, à l'heure où la plupart des banques travaillent main dans la main avec le nouveau service d'Apple.

Bien sûr, il reste toujours des récalcitrants, mais les choses commencent à bouger, comme c'est le cas récent du côté du Crédit Mutuel ou du CIC, l'un des derniers résistants face à la fonctionnalité, tout comme le Crédit Agricole ou Le Crédit Lyonnais.

Le portefeuille numérique semble être un pari réussi pour la Pomme aux quatre coins du monde, et plus particulièrement chez nous...


apple pay

Apple Pay, l'heure du bilan français, 3 ans après...

Le portefeuille numérique du géant américain connaît un fort succès en France : avec une utilisation en hausse et la quasi totalité des banques travaillant avec, on peut appeler ça une réussite.

Le Crédit Mutuel et le Crédit Agricole étaient un peu les bonnets d'âne dans l'Hexagone, tentant des négociations avec la Pomme visiblement très difficile et menaçant de ne pas adopter Apple Pay. 

Le problème, c'est que l'envers du décor n'est pas vraiment connu et on ne sait pas quelle commission Apple demande... Seulement, selon des sources internes en banque, les commissions varient selon les établissements, mais seraient autour de 0,01% par transaction.

Mais, finalement, il semblerait que les deux banques aient craqué puisqu'elles affichent désormais une arrivée courant 2020. Pourtant, il s'agissait d'un défi énorme pour la firme de Tim Cook, le système de paiement à son lancement était jugé trop cher par les différentes banques... On se souvient de BNP ou de la Société Générale qui refusaient tout intégration au départ. Les avis ont bien évolué.

Seulement, à l'heure où il est difficile de se démarquer pour les établissements bancaires, il faut savoir innover et le paiement mobile semble en faire partie. Et la recette fonctionne et fidélise les clients : près de 75 % des commerçants français sont équipés pour le paiement via iPhone ou Apple Watch ! 

Cependant, en 2019, le taux d'utilisation des paiements Pay (Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay) sont encore timides, puisque seulement 1% des transactions dématérialisées sont faites avec. Loin des chiffres américains par exemple, mais avec un lancement en 2014.

Voici la page officielle d'Apple Pay en France qui affiche quasiment toutes les banques :

apple pay france banques 12 2019
 

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

6. david93 - iPhone

06/12/2019 à 15h31 :

Ce serait intéressant de trouver la position de la suisse par rapport à à Apple Pay.
Ici on entend pas beaucoup parler et je pense que les banques suisses on vite réagit en adoptant notamment TWINT qui est un gros succès en suisse.
Il y a comme un air de protectionnisme.

5. kensei - iPhone premium

06/12/2019 à 14h15 :

@oliver60 - iPhone
Oui c'est vrai mais ils peuvent faire trainer le lancement de l'option...

4. Baptystes - iPhone

06/12/2019 à 14h08 :

@oliver60 - iPhone
Ok merci, j’ai hâte 😀 J’utilise en attendant les cb virtuelles Lydia

3. oliver60 - iPhone

06/12/2019 à 14h07 :

@Baptystes - iPhone
La différence est que maintenant c’est indiqué dans la page Apple, cela signifie que les négociations ont abouti 😉

2. Baptystes - iPhone

06/12/2019 à 13h44 :

Ça doit faire 2 ans que LCL annonce « prochainement »

1. lutin69 - iPhone

06/12/2019 à 13h00 :

Et toujours pas B4Bank
Malgré des annonces il y a fort longtemps
L arlésienne 😱

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus