Confidentialité : L'Irlande mène une enquête sur les écoutes de Siri

siri iconeOn vous apprenait mercredi que le lanceur d'alerte des écoutes de Siri était français. Thomas Le Bonniec est un ancien salarié d'un sous-traitant d'Apple qui est spécialisé dans les écoutes de Siri pour améliorer l'assistant vocal. D'après Thomas, ce qu'il vivait quotidiennement était une grave violation de la vie privée de millions d'utilisateurs qui pour la plupart ignorent ce qui se passe quand ils parlent avec Siri ou dictent un message...

L'Irlande lance une enquête

La polémique aura fait du bruit en France, mais aussi à l'international. La Data Protection Commisioner (DPC) qui est le régulateur irlandais a décidé de réagir et de lancer une enquête approfondie sur les pratiques du géant californien. La DPC aura pour objectif de vérifier le fonctionnement des écoutes de Siri et de déterminer si Apple enfreint les lois européennes.

Ce n'est pas la première fois que la firme de Cupertino est sujette à des observations du régulateur irlandais. Celui-ci était entré en contact avec l'entreprise il y a moins d'un an, quand les premières révélations sont apparues dans les médias. Apple avait été à l'écoute des recommandations du DPC et avait effectué quelques modifications dans les procédures de ses sous-traitants.

thomas le bonniec

Il faut dire que Thomas Le Bonniec fait bouger les choses. L'ancien salarié a expliqué avoir écrit à plusieurs régulateurs européens pour qu'ils se réveillent le plus rapidement possible à propos des écoutes qui mettent en danger la vie privée de millions de personnes.
Surtout que les employés qui traitent les enregistrements de Siri récupèrent aussi les données personnelles des clients. Il y a le nom, la localisation et l'adresse de l'auteur de l'interaction avec Siri.

Une nouvelle loi à venir ?

On ne va pas se le cacher, la Commission européenne a effectué un excellent travail sur internet avec le règlement général sur la protection des données (RGPD), mais il faut désormais agir sur ces nouvelles pratiques d'écoutes pour améliorer les assistants vocaux. Il faut savoir que Apple n'est pas la seule entreprise à se servir de sous-traitants pour écouter les enregistrements des interactions avec son assistant vocal. La concurrence comme Google ou encore Amazon sont experts dans ce domaine !

Selon ReutersGraham Doyle sous commissaire du DPC Irlandais a déclaré dans une lettre à destination du média qu'il convenait de noter que "Le Comité européen de la protection des données travaille à la production de guides dans le domaine des technologies d'assistant vocal."

Apple comme ses concurrents utilisent des humains pour étudier les enregistrements de Siri, Alexa et Google Assistant afin d'améliorer leur intelligence artificielle, c'est en partie grâce à cela que Alexa a pu évoluer aussi vite. Globalement cela permet d'améliorer la compréhension de l'utilisateur, de comprendre où un assistant vocal a du mal...

desactiver enregistrement siri ios 13

Pour rappel, depuis iOS 13.2, Apple propose une fonctionnalité qui permet de supprimer l'envoi de vos interactions pour améliorer Siri et la dictée de vos messages. Il suffit de vous rendre dans "Réglages" > "Confidentialité" > "Analyse et améliorations" puis vous trouverez "Améliorer Siri et Dictée".

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
  • Aucun article à afficher
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

1. music21050 - iPhone

22/05/2020 à 20h55 :

Tout le monde critiqua  pourquoi pas ....
Mais les autres ?????
=>. « c'est en partie grâce à cela que Alexa a pu évoluer aussi vite »......

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus