Twitter affirme que si Donald Trump n'est plus président, il perdra son immunité

twitter icone app ipa iphone ipadL'élection présidentielle américaine est particulièrement intense, alors que Joe Biden est bien parti pour être le Président des États-Unis, des accusations de fraudes pourraient vite le rattraper ! En effet, les avocats du Président des États-Unis commencent à rassembler des preuves avec des arguments très convaincants pour aller jusqu'à la Cour Suprême. Du côté de Twitter, on anticipe déjà la fin du mandat de Donald Trump qui a fait vivre un véritable enfer à la modération du réseau social !

Twitter s'exprime sur le futur de Trump et ses tweets

Bien avant de poser ses bagages à la Maison-Blanche, Donald Trump était déjà très bavard sur Twitter. Quand il a pris ses fonctions, son nombre d’abonnés sur Twitter a bien évidemment explosé, apportant une surveillance supplémentaire de la modération de Twitter. Pour la première fois de son histoire, le réseau social a été obligé de censurer le président pour avoir propagé à une multitude de reprises de fausses informations, un fait inédit dans l'histoire des États-Unis.
Lors d'un entretien avec le média Engadget, Twitter a expliqué qu'il existait deux modérations, la première concerne la modération pour n'importe quel utilisateur qui peut aller jusqu'à la suppression des tweets et même le bannissement. La seconde est réservée pour les politiques, qui ne sont pas considérées comme des utilisateurs lambdas aux yeux du réseau social !

Comme vous avez pu le voir à plusieurs reprises sur le compte @realdonaldtrump, quand un utilisateur qui a ce deuxième niveau de modération effectue une action qui ne respecte pas les règles de Twitter, le compte n'est pas banni et son tweet n'est pas supprimé, mais plutôt diminué en visibilité.
Pourquoi ? Parce que Twitter considère que les tweets des hommes politiques de haut rang ont un intérêt public et disposent donc d'une liberté d'expression plus étendue et plus importante que n'importe quel utilisateur.

twitter et donald trump

Cependant, si Donald Trump venait à perdre l'élection présidentielle à l'issue de ses poursuites judiciaires en cours pour fraude, il perdrait ce niveau de modération spéciale. Twitter pourrait donc supprimer les tweets du Président Trump, mais aussi aller jusqu'à bannir temporairement, voire définitivement son compte.
En ce qui concerne le bannissement, même si Twitter dit "pouvoir" le faire, le réseau social a expliqué que cela n'était pas dans ses intentions si Donald Trump devait quitter la Maison-Blanche le 20 janvier 2021.

Pendant ces quatre années, Donald Trump n'a pas rendu la tâche facile à la modération de Twitter. Le Président des États-Unis a parfois des "pulsions Twitter", c'est-à-dire qu'il peut tweeter 2 à 3 fois dans une journée et se mettre à tweeter 10 à 15 fois le lendemain. Avant de censurer un tweet de Trump, la modération du réseau social doit bien évidemment vérifier si l'information est vraie ou fausse et si le tweet respecte bien les règles du réseau social. On imagine aussi que la censure ne doit pas se faire par le stagiaire qui commence sa première journée, mais doit passer d'abord entre les mains de hauts responsables de Twitter.

Le réseau social à l'oiseau bleu à informe que les comptes officiels @POTUS, @FLOTUS et @WhiteHouse seront transférés à l'administration Biden si l'élection présidentielle est remportée par le candidat démocrate. Visiblement, Twitter devrait être un peu plus tranquille avec Joe Biden !

 

Télécharger l'app gratuite Twitter



twitter capture app ipa iphone ipad

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

8. Lo1c74 - iPhone

10/11/2020 à 07h46 :

@Lord Redemptor - iPhone
Des sources stp ?

7. Robin123 - iPhone

09/11/2020 à 22h49 :

@eduardo - iPhone
On limite déjà la liberté d'expression pour les mensonges qui peuvent nuire d'où les procès pour diffamation... Certes les procès pour diffamation sont traité par la justice et pas par des entreprises privées mais la justice est aussi très lente par rapport au rythme des réseaux sociaux et on peut pas passer tous les tweets de Trump par la justice alors que le mal est déjà fait 10 minutes après qu'ils soient postés

6. GrammarN

09/11/2020 à 17h52 :

Et sinon vous pouvez vous relire avant de poster un article ? Installez un correcteur, je sais pas...

5. Teddy Smith - iPhone

09/11/2020 à 16h59 :

@eduardo - iPhone

C’est pas des connneries mais des Mensonges et Calomnies plutôt...

4. Lord Redemptor - iPhone

09/11/2020 à 13h18 :

@Lo1c74 - iPhone
Pourtant plusieurs études montre que ce sont les minorités qui sont les plus haineuses et appellent le plus à la haine et à la violence...

3. Lo1c74 - iPhone

09/11/2020 à 11h18 :

@eduardo - iPhone
Depuis que ça peut entraîner des violences a l’égard de certaine minorité, un appel à la haine, etc 😑

2. lucas21 - iPhone

09/11/2020 à 10h50 :

Biden est déjà officiellement élu

1. eduardo - iPhone

09/11/2020 à 10h46 :

Depuis quand raconter des conneries sur les réseaux est synonyme de bannissement ?
Liberté d’expression où es-tu ?

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus