Corellium gagne la première bataille dans son procès contre Apple

iPhone Apple doit l'avoir mauvaise. La firme à la pomme avait attaqué Corellium l'an dernier pour violation de droits d'auteur, une société qui propose la virtualisation d'iOS pour ses clients qui ont besoin d'un outil de recherche en sécurité sur le système d’exploitation mobile. Mais la première bataille vient d'être remportée par Corellium.

Apple veut faire stopper une réplique illégale d’iOS

Selon le Washington Post, le juge Smith en Floride a rejeté les affirmations d'Apple selon lesquelles Corellium avait violé la loi sur le droit d'auteur avec son logiciel. Le juge a déclaré que Corellium avait démontré avec succès qu'il fonctionnait selon des conditions d'utilisation équitables.

En pesant tous les facteurs nécessaires, la Cour conclut que Corellium a montré des arguments convaincants. Ainsi, son utilisation d'iOS en relation avec le produit Corellium est autorisée.

Dans son procès, Apple a déclaré que Corellium avait répliqué illégalement le système d'exploitation et les applications qui s'exécutaient sur l'iPhone et l'iPad.

Corellium a simplement tout copié: le code, l'interface utilisateur graphique, les icônes - tout cela, avec précision.

Le logiciel de Corellium crée en effet des répliques numériques d'iOS, d'iTunes et d'éléments d'interface utilisateur disponibles sur une plate-forme Web ou une plate-forme personnalisée, le logiciel se présentant comme une copie exacte d'iOS pour permettre aux chercheurs en sécurité de localiser les bogues. Corellium a fait valoir que son logiciel aide Apple en facilitant la détection des failles par les chercheurs en sécurité et a également accusé Apple d'utiliser le procès pour «réprimer le jailbreak».

correlium virtualisation ios apple

Corellium a affirmé que le code d'Apple dans son produit est un «usage loyal», ce que le juge de l'affaire a approuvé. Apple a réaffirmé que Corellium avait contourné les mesures de sécurité d'Apple pour créer son logiciel et violé le Digital Millennium Copyright Act, et cette affirmation n'a pas été rejetée. Apple n'a pas encore commenté la décision mais avait demandé une interdiction de vendre pour Correlium, une suppression complète du code et autre élément en sa possession, le paiement des frais de justice mais aussi qu’elle informe tous ses clients que Correlium viole la propriété intellectuelle d’Apple.

Pour mettre des bâtons dans les roues de Corellium, Apple a lancé un programme de recherche de sécurité pour permettre aux chercheurs agréés d'accéder à des iPhones spécialement configurés qui sont moins verrouillés que les appareils grand public dans le but de les aider à trouver des bogues dans iOS. À la fin du mois de décembre, Apple a commencé à envoyer le premier de ces iPhones modifiés.

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

2 kulseep - iPhone

30/12/2020 à 08h43 :

Avant de commenter fallait lire tout et surtout de renseigner sur l'histoire...

1 Bruno de Malaisie - iPad premium

30/12/2020 à 06h18 :

C’est quand même une situation totalement délirante...
Comment cela est-il possible?
La législation américaine est-elle si tordue que ça?

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.