Le projet made in USA de Foxconn passe de 10 milliards de dollars à 672 millions

foxconn apple iconLe Wisconsin est l'un des États américains les plus touchés par le chômage, c'est en partie pour cela que le 45e Président des États-Unis Donald Trump avait insisté auprès de Foxconn (le partenaire historique d'Apple) pour construire une usine dans cet État. Visiblement, Foxconn a vendu du rêve à Donald Trump puisqu’aujourd'hui l'investissement autour du projet "made in USA" a fortement réduit. Sans grande surprise...

Le faux rêve américain de Foxconn

Maintenant que Donald Trump n'est plus le résident de la Maison-Blanche, Foxconn semble montrer son vrai visage, celui d'une entreprise qui a dupé tout le monde avec de belles promesses qui n'auront finalement jamais lieu.
Tous les éléments étaient réunis pour relancer l'économie de la région : des recrutements en masse, de nouveaux secteurs d'activité et surtout un projet qui était parti pour durer sur le long terme.
À l'époque, la nouvelle était tellement immense que Donald Trump avait fait le déplacement pour poser avec une pelle dorée devant les photographes des médias américains. On retrouve même sur la photo (largement diffusée sur les réseaux sociaux), une véritable mise en scène avec le drapeau américain en fond.

Aujourd'hui, le projet Foxconn dans le Wisconsin n'est plus du tout le même qu'initialement annoncé, un an et demi s’est écoulé et le gouvernement de Joe Biden annonce une mauvaise nouvelle : une réduction spectaculaire d'un plan qui a lieu dans l'un des États américains.
Plusieurs journalistes ont cherché à savoir de quel plan il s'agissait et n'ont pas pris beaucoup de temps pour se rendre compte qu'il s'agissait du projet de Foxconn dans le Wisconsin.
L'entreprise a réduit son investissement de 10 milliards de dollars à 672 millions de dollars.

foxconn wisconsin avec donald trump

Suite à ce changement majeur, le nombre d'emplois qui vont être créés va chuter. Alors qu'au départ Foxconn avait fait une promesse de recruter 13 000 personnes, l'entreprise souhaite maintenant en embaucher seulement 1 454.
Ce qui est triste, c'est que toutes les communications de Foxconn, la joie de Donald Trump (qui voyait cette nouvelle comme une victoire), les Américains du Wisconsin content de trouver du travail près de chez eux... Tout s'envole en fumée à cause de promesses qui n'ont pas été tenues.

Dans cette usine, Foxconn était censé assembler des écrans pour les téléviseurs et autres appareils, on ne sait pas si des commandes d'Apple auraient été réalisées, mais il n'y a aucun doute que le travail des employés aurait permis de traiter de nombreuses commandes, surtout avec 13 000 personnes qui se relaient quotidiennement !

La question qu'on peut se poser maintenant, c'est pourquoi cette réduction massive de l'investissement dans l'usine du Wisconsin ? Était-ce juste une manipulation pour satisfaire Trump ? Des problèmes ont-ils été rencontrés ?
D'après le rapport de Reuters, les dirigeants de Foxconn auraient été sceptiques dès les premiers jours vis-à-vis de cet investissement. Cette hésitation est probablement liée à une rentabilité qui est nettement moins importante qu'en Chine et dans les autres pays asiatiques où Foxconn possède des usines.

Foxconn va-t-il devoir rembourser l'État américain ?

Ce qui est maintenant délicat pour Foxconn c'est l'investissement qu'a mis sur la table l'État américain. On se souvient de la détermination de l'administration Trump dans ce projet, au point que le Président était prêt à distribuer beaucoup d'argent pour soutenir Foxconn !
Selon l'accord passé avec le partenaire d'Apple, l'État américain a investi 4 milliards de dollars en incitations fiscales locales, en investissements routiers et autoroutiers. On compte aussi plus de 200 millions de dollars pour l'infrastructure, la formation et les autres aspects afin d'ouvrir l'usine dans les meilleurs délais.
Si l'administration Trump a été intelligente dans ce dossier, on imagine que des étapes clés ont été mises en place pour débloquer cette aide financière de 4 milliards. Logiquement, l'argent n'a pas été dépensé dans la totalité. Cependant, l'investissement de 200 millions dans la construction de l'usine, la formation et les autres aspects a lui bien été dépensé.
La question qui se pose maintenant, c'est Foxconn va-t-il devoir rembourser l'État américain pour toutes ces dépenses ? Tout dépend l'accord qui a été signé... L'entreprise pourrait être sauvée grâce au statut du projet qui n'est pas complètement abandonné, en espérant que Joe Biden ne soit pas aussi strict que Donald Trump face à ce genre de retournement de situation !

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

1 tom17 - iPhone

22/04/2021 à 07h54 :

Ben j’espère au contraire que Biden sera encore plus stricte que Trump !! Car c’est quand même une certaine somme investie par l’Etat !! Comme quoi Foxconn est comme les autres les actionnaires avant les emplois.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.