Epic Games a obtenu des témoignages accablants contre Apple

app store logo icon ios 11Tout commence le 3 mai, Apple va rencontrer Epic Games dans le cadre d'un procès sur les pratiques de l'App Store. L'éditeur de Fortnite a préparé une solide attaque pour forcer Apple à mettre en place des règles plus justes pour les développeurs, pour la concurrence et avec une commission revue à la baisse. Epic Games est-il en train de préparer un coup de génie ? Une chose est sûre, l'entreprise s'est bien entourée...

Les témoignages d'Epic Games à quelques jours du procès

Le combat Apple VS Epic Games s'annonce être le procès de l'année, les deux entreprises ont préparé une attaque en béton avec les témoignages de plusieurs de leurs dirigeants, mais aussi des témoignages de professeurs de grandes universités.
Nous avons pu voir hier en avant-première les témoignages que présentera Apple lors du procès qui commencera le 3 mai, aujourd'hui ce sont les témoignages obtenus par Epic Games qui viennent d'être mis en ligne.
Comme Apple, Epic a choisi des personnes stratégiques pour son attaque, des personnes qui connaissent à la perfection le sujet et qui ont une expérience de plusieurs années dans le domaine de l'économie, de la sécurité, du droit ou encore des pratiques anticoncurrentielles.

Si les témoignages d'Apple étaient plutôt convaincants, ceux d'Epic Games le sont tout autant.
Le créateur du Battle Royale a fait appel à :

  • Susan Athey, professeure d'économie de technologie à Stanford
  • Dr David Evans de l'Université College de Londres (UCL)
  • Wenke Lee, professeur à l'Institut de technologie de Géorgie
  • Dr Michael Cragg de la société de conseil économique The Brattle Group.

Tous les témoignages sont évidemment à 100% en faveur d'Epic Games et visent chacun les pratiques inacceptables d'Apple avec l'App Store, celles que dénoncent Epic Games, Spotify et de nombreuses autres sociétés à travers le monde.

epic games vs apple

On commence avec le Dr David Evans de l'Université College de Londres. L'homme a répondu aux personnes qui disent qu'un utilisateur est libre du choix qu'il fait dans le smartphone qu'il souhaite acquérir, personne n'est obligé de prendre un iPhone et chacun peut se tourner vers un smartphone sous Android.
Evans ne conteste pas cette déclaration, mais il rappelle tout de même que commencer avec un iPhone vous met dans une position délicate quand vous souhaitez aller de l'autre côté :

Les utilisateurs d'iOS et d'Android font des investissements à moindre coût dans le matériel, les logiciels et l'apprentissage pour leurs écosystèmes respectifs. Une décision de changer d'OS est une décision de déplacer les écosystèmes, ce qui signifie que les consommateurs perdraient la valeur de ces investissements et devraient en faire de nouveaux. Ces coûts réduisent l'incitation des consommateurs à changer.

En effet, s'il est possible de transférer les contacts, photos, vidéos et autres données personnelles vers Android, il n'est pas encore possible de transférer des applications qu'on a payées sur l'App Store ou encore des contenus achetés sur l'iTunes Store. Sur ce coup-là, le Dr David Evans a entièrement raison !

Autre point accablant mis en avant dans ce témoignage, c'est l'exemple macOS. Apple a mis en place un Mac App Store il y a quelques années, cependant les comportements des développeurs sont clairement en défaveur de la boutique d'applications, beaucoup choisissent de proposer leur application macOS sur leur site web directement pour éviter d'avoir les contraintes du Mac App Store (commission, transparence de confidentialité, contenus interdits...) :

D'après une enquête menée auprès des principales applications Windows et Mac en 2020, j'ai constaté qu'elles distribuaient toutes leurs logiciels sur plusieurs magasins d'applications et par téléchargements directs. Une enquête a révélé que 78 % des développeurs macOS distribuaient leurs applications par d'autres canaux que le Mac App Store.

Evans démontre clairement que quand une autre solution que l'App Store est proposée, cela semble mieux convenir aux développeurs !
Pour enterrer encore plus le géant californien, Evans explique dans son témoignage qu'Apple utilise ouvertement des pratiques anticoncurrentielles pour améliorer la visibilité de ses propres services au détriment des autres. On pense immédiatement à Spotify et Apple Music...

Apple peut utiliser les fonctionnalités de recherche et de découverte de l'App Store pour avantager ses propres applications et désavantager celles de ses rivaux - une pratique connue sous le nom d'"auto-préfférence" - y compris refuser de promouvoir des applications concurrentes. Il y a des preuves dans le dossier de découverte [...] qu'Apple a utilisé l'auto-référencement pour désavantager les applications rivales dans l'App Store.

Pour le second témoignage, Epic Games s'est rapproché d'une grande professeure d'économie de technologie de Stanford. Susan Athey a une réputation extraordinaire aux États-Unis, c'est d'ailleurs la 1ère femme lauréate de la médaille John Bates Clark. Athey s'est intéressé à l'argument que met toujours en avant Apple : "si nous proposons que l'App Store et que nous n'ouvrons pas la porte à un store tiers, c'est pour la sécurité des utilisateurs".
Selon la professeure, c'est une fausse excuse pour éliminer la concurrence :

Mon avis d'expert est que la sécurité de l'iPhone est en fait largement indépendante du processus d'examen et du canal de distribution (quelle que soit la manière dont ils sont mis en œuvre). Apple exagère considérablement les avantages en matière de sécurité de son modèle d'App Store centralisé. Apple a raison de se préoccuper de la sécurité de ses utilisateurs ; cependant, les garanties de sécurité d'un iPhone sont principalement appliquées par le système d'exploitation de l'iPhone, et non par l'App Store d'Apple et le processus d'évaluation associé.

L'avant-dernier témoignage nous vient de Wenke Lee de l'Institut de technologie de Géorgie, l'homme explique qu'avant de donner cette déclaration en faveur d'Epic Games, il a longuement étudié le modèle de sécurité d'iOS. Lui aussi rejoint complètement l'avis de Susan Athey, il donne même une solution que pourrait exploiter Apple :

J'ai évalué le modèle de sécurité d'iOS en me basant sur les objectifs et les processus déclarés par Apple pour faire respecter la sécurité sur iOS. Mon analyse m'a amené à conclure que [...] les mêmes caractéristiques de sécurité qu'Apple cherche à appliquer sur iOS peuvent être obtenues sans qu'une distribution exclusive soit nécessaire. Par exemple, des tiers pourraient effectuer les mêmes étapes de vérification de la sécurité que celles qui sont prises pendant l'examen des applications. Les tiers peuvent également procéder à la vérification de l'identité des développeurs et à la signature du code. Plus important encore, tous les mécanismes sur l'appareil qui renforcent la sécurité sur iOS sont indépendants du modèle de distribution des applications.

Le dernier témoignage est court, mais efficace. Le Dr Michael Cragg de la société de conseil économique The Brattle Group a répondu à l'une des récentes déclarations d'Apple. Pour rappel, la firme de Cupertino affirmait que les développeurs étaient libres de proposer leurs applications sur d'autres plateformes si les conditions de l'App Store ne leur convenaient pas.
Une manière simple de dire : "nous vous invitons à aller voir ailleurs si vous n'acceptez pas nos règles". Selon Cragg, Apple ne se rend pas compte que pour un développeur, iOS est très important pour élargir son public en plus d'Android :

Les développeurs sont fortement tributaires des recettes de l'App Store, et Apple dispose d'un pouvoir de négociation nettement supérieur à celui de tout développeur individuel. En conséquence, les experts d'Apple ont tort de prétendre que les développeurs peuvent changer de fournisseur en nombre suffisant pour exercer une pression concurrentielle sur Apple.

Tous ces témoignages sont évidemment très précieux pour l'attaque d'Epic Games contre Apple, surtout que les juges apprécient les avis extérieurs de personnes qui n'ont aucun lien avec l'entreprise.
À voir comment cela va se dérouler, mais c'est loin d'être gagné aussi bien pour Apple que pour Epic Games.

Source

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

15 morzyloeuil - iPhone

29/04/2021 à 22h12 :

Chacun a le choix d’acheter le produit qu’ils souhaite en tout connaissances de cause , pareil pour les développeurs , ils choisissent de developper pour tel ou tel plateforme avec la réglementation qui va avec , je ne vois nul part le mot ´ obligation ´.
Libre , oui , mais libre de respecter les règles.

14 flodu78om - iPhone

29/04/2021 à 08h08 :

Le discours qui indique que Apple privilégie Apple music a spotify me fait bien rire !
Encore heureux c’est leurs produits.
Quand on vend un produit on ne va pas mettre en avant ses concurrents. On met en avant SON produit. Ce qui est interdit c’est d’interdire l’utilisation des applications des concurrents ce qui n’est pas le cas d’Apple.
Pour moi ce discours est d’aucune utilité !

13 kulseep - iPhone

29/04/2021 à 07h43 :

@Am4rok - iPhone premium
Je rajoute pour le leasing que la'aussi tu a encore totalement faux. Il suffit juste de respecter les normes constructeurs et ont est absolument pas bloqué sur un seul réseau pour l'entretient etc...

15 ans de leasing ... Utilitaire et véhicules perso pour ma part. Ont peut comparer les contrats sintu le souhaite.

12 kulseep - iPhone

29/04/2021 à 07h40 :

@Am4rok - iPhone premium
Aucun autres store ne fonctionne comme il faut sur Android ? Pourquoi affirmer un truc pareil alors que c'est totalement faux ? Quand tu connais pas un truc tu n'en parle pour éviter comme toi de passer pour âne...

11 Tewiel - iPhone

29/04/2021 à 07h13 :

@Wacko - iPhone premium
Donc toi t’achète un tel a 1000 balles mais il appartient encore a Apple. Bravo Apple, vous arrivez même a vider le cerveaux de vos utilisateurs !!

10 Steven Teurtrie - iPad

29/04/2021 à 02h52 :

Pour moi les développeurs ont raison. Oui Apple a créé l’éco-système mais Apple n’est rien sans les développeurs. C’est un juste retour des choses. C’est injuste de pouvoir offrir Apple Music moins cher que Spotify et les autres par le biais de taxe qu’Apple ne paie pas

9 Am4rok - iPhone premium

29/04/2021 à 02h43 :

@elricaac - iPhone
Lors d’un achat leasing ceci est stipulé dans le contrat 🙃

En dehors de cela, on a le choix entre deux systèmes, les deux s’étant mis d’accord pour enterrer tous les autres éventuels concurrents

Ensuite, avec iOS on sait exactement ce que l’on prend comme système et éco-système. C’est un choix libre qu’à le consommateur

Personnellement je ne passerais pas par un store tiers au vu des problèmes qu’il y a sur Android.

Maintenant, est-il nécessaire de passer par la justice afin de forcer l’ouverture d’un système? Je ne pense pas.

Si les développeurs ne sont pas content, qu’ils arrêtent simplement de développer pour iOS ...
ah, pardon, leur système économique se base justement sur la notoriété et l’aura d’une autre marque qui leur permet d’être visible ...

Car on le voit bien, sur Android, aucun autre store ne fonctionne comme il faut et les apps Google sont mises en avant bien plus que tout le reste

- Pourquoi vouloir tuer la mère nourricière?
- Elle me donne pas assez d’argent de poooche!

8 Aldebaran - iPhone premium

28/04/2021 à 23h00 :

@elricaac - iPhone
Ben ducoup tu achètes pas cette voiture 🧐

7 elricaac - iPhone

28/04/2021 à 22h45 :

@Naa - iPhone premium
Pas sûr de comprendre ton propos.
Alors si on achète une voiture de la marque X et que cette marque nous oblige à acheter que sa marque de pneumatiques ou faire des réparations que dans son réseau, de mettre que de son huile, que son essence et j’en passe, tu trouverais ça normal ?
Et je ne parle même pas des 30% de commission

Par contre je pense malgré tout qu’Apple et l’ App store sont mon passoire concernant les malwares et autres virus que le store de Google

6 Tim64 - iPhone

28/04/2021 à 22h41 :

@Naa - iPhone premium
Rien à voir avec le débat. Essaye encore

5 Naa - iPhone premium

28/04/2021 à 22h27 :

@Tim64 - iPhone
Personne t’oblige d’acheter un iPhone

4 Tim64 - iPhone

28/04/2021 à 22h04 :

@Wacko - iPhone premium
Non faux et archi faux, ce n’est pas parce qu’on est propriétaire d’un bien ou d’un service que l’on peut profiter d’une position dominante ou faire signer des contrats avec des clauses abusives. Il y’a des lois contre ça et c’est à la justice de trancher (ici loi US), pas aux commentateurs.

3 Mediadirect - iPad

28/04/2021 à 22h01 :

Vivement le dénouement de cette affaire. On y verra plus clair à l’avenir. Et surtout que le consommateur que nous sommes y gagne. C’est le plus important.

2 Wacko - iPhone premium

28/04/2021 à 20h33 :

Reste plus qu'à attendre les arguments d'en face. La décision final du juge fera très mal au perdant, quel qu'il soit.

De toute façon, ma position reste le même : Apple fait ce qu'il veut sur SON store, SA plateforme, SON matériel. Ceci dit, porter GateKeeper sur iOS, pour permettre l'installation d'apps signées sans passer l'App Store, comme sur macOS donc, serait bénéfique pour tout le monde. Et pour ces apps-là, accès interdit aux fonctionnalités critiques comme Apple Pay.

1 Francois Roche - iPhone

28/04/2021 à 19h54 :

Croustillant

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.