Apple VS Epic Games : un analyste voit un procès du style "Game of Thrones"

game-of-thrones-a-telltale-gam ipa ipad iphoneCe lundi 3 mai marque le début de l'un des plus gros procès de 2021, Epic Games affronte Apple devant les tribunaux américains pour contester les règles de l'App Store et la commission de 30%. Si pour l'instant personne ne peut dire qui l'emportera, Daniel Ives l'analyste de Wedbush voit un combat comparable à la série Game of Thrones. Une longue bataille pour défendre un "joyau d'or" : le business de l'App Store.

Un combat épic

Nous sommes au premier jour d'un long procès qui est censé déterminer si Apple abuse de sa position avec l'App Store. En effet, Epic Games dénonce des pratiques anticoncurrentielles, un manque d'ouverture et une commission abusive prélevé aux développeurs qui n'ont pas d'autres choix que de passer par l'App Store pour proposer une app sur iOS et iPadOS.

Daniel Ives, l'analyste de Wedbush a minutieusement étudié ce procès qui va durer trois semaines, selon ses propos dans une note partagée aux investisseurs, Apple a toutes ses chances de l'emporter face à Epic Games. Cependant, il faut quand même rester méfiant puisque la situation pourrait tourner à l'avantage de l'éditeur de Fortnite à tout moment.

tim cook en mode game of thrones

Image by 9to5mac

Ives explique que le créateur du Battle Royale n'aurait pas pu trouver meilleur timing pour attaquer Apple. Avec les différentes affaires antitrust partout dans le monde mené par Spotify qui se plaint, les développeurs mécontents...
Apple est sous le feu des projeteurs avec en plus une récente condamnation en Russie, ce qui n'est pas du tout avantageux !

 Epic Games a pris une voie risquée et calculée pour poursuivre Apple à un moment où Cook & Co. sont sous les projecteurs à la fois dans le Beltway et dans l'UE (décision antitrust préliminaire déposée cette semaine) autour de son bastion de l'App Store et de sa structure tarifaire de 30 %

Dans cette affaire, il y a des failles dans les arguments d'Apple pour défendre l'App Store, l'une d'entre-elles a été dévoilée aujourd'hui par un ingénieur principal de Google.
La firme de Cupertino avait récemment déclaré que les développeurs qui ne pouvaient pas être présents dans l'App Store pouvait toujours passer par une web-app, c'est-à-dire une application via Safari.
Cependant, ce procédé a des désavantages comparés à une app disponible sur l'App Store :

Le navigateur iOS d'Apple (Safari) et le moteur (WebKit) sont sous-alimentés de manière unique. Des retards constants dans la livraison de fonctionnalités importantes garantissent que le web ne peut jamais être une alternative crédible à ses outils propriétaires et à son App Store. (...) Dans presque tous les domaines, la mise en œuvre de faible qualité des fonctionnalités prises en charge par WebKit par Apple nécessite déjà des solutions de contournement. Les développeurs n'auraient pas besoin de trouver et de résoudre ces problèmes dans Firefox (Gecko) ou Chrome/Edge/Brave/Samsung Internet (Blink). Cela ajoute aux dépenses de développement pour iOS.

Vous l'aurez compris, l'enjeu pour Apple dans ce procès est particulièrement délicat, puisque l'App Store est aujourd'hui le "moteur principal" dans les revenus trimestriels liés aux services. Si la justice venait à obliger le géant californien à faire quelques ajustements comme l'obligation d'accueillir des stores tiers sur iOS et iPadOS ou encore de baisser la commission de 30%, cela pourrait s'avérer être dramatique pour les revenus de la boutique d'applications.
Daniel Ives assure que les analystes du monde entier suivent attentivement ce procès inédit, il explique aussi qu'un jugement défavorable pour Apple serait un coup de massue pour le business de l'App Store.

Via

 

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

5 Wassim - iPhone

04/05/2021 à 12h08 :

@Im Fromage - iPhone
Tout à fait d’accord avec vous, Epic Games n’est clairement pas à plaindre. Un barème progressif serait la meilleure solution. Comme les impôts haha

4 Im Fromage - iPhone

03/05/2021 à 20h52 :

@Wassim - iPhone
D’accord avec vous, pour les petites et moyennes entreprises les 30% peuvent être handicapante.
Mais quand un jeu rapporte plusieurs de millions chaque semaines, faut voir de combien ils font leurs marges chez eux aussi. Et nous parlons de quelques centimes sur leurs achat in app.
Et nous avons vus qu’Apple a abaissé ses marges pour les petites entreprises.
On voit vraiment qu’Epic ne font pas ça pour les autres mais réelement pour s’enrichir d’avantage

3 Wassim - iPhone

03/05/2021 à 20h45 :

On a beau être pro-Apple, il faut reconnaître que c’est une entreprise qui se gave et bien qu’elle ne manque pas de moyens, elle gratte la plus grosse marge partout où c’est possible. Donc oui on peut soutenir les développeurs qui se sentent étouffés par ces 30% de commission car c’est tout de même énorme. C’est grâce aux développeurs que l’Apple Store est si riche en applications de qualité.

2 Gerard Mansoif - iPhone

03/05/2021 à 19h46 :

Sortez le pop corn...🍿😝

1 J22 - iPhone

03/05/2021 à 19h37 :

Avec une fin aussi claquée que la série.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.