Apple accuse Microsoft d'aider Epic Games

Microsoft ipad iphoneApple a de nouveau déposé une requête pour saper le témoignage de Lori Wright de Microsoft dans le procès contre Epic Games, accusant Microsoft de retenir des preuves qui montreraient que la société tente de poursuivre son propre litige contre Apple via Epic.

 

Microsoft utilise-t-il Epic Games pour atteindre Apple ?


Dans une requête déposée cette semaine, Apple déclare :

Au procès, Epic a présenté le témoignage d'autant de personnes associées à Microsoft que d'Epic lui-même (cinq chacun). Un observateur raisonnable pourrait se demander si Epic sert de cheval de bataille pour Microsoft. Pourtant, Microsoft s'est mis à l'abri d'une découverte significative dans ce litige en ne comparaissant pas en tant que partie ou en envoyant un représentant de l'entreprise pour témoigner. Au lieu de cela, Epic a appelé une employée de Microsoft - Lori Wright - qui a témoigné à titre personnel, ainsi qu'une série de «consultants» Microsoft. Voir Procès Tr. 1478: 11–16 (Evans), 1797: 10–1801: 14 (Athey), 2322: 22–2325: 9 (Cragg), 2554: 6–2555: 2 (Mickens). Pourtant, même en ce qui concerne Mme Wright, Microsoft a refusé de produire les documents dans ses dossiers personnels, y compris un certain nombre de documents dont elle a témoigné au procès.

Apple avait précédemment demandé une motion pour juger le témoignage de Wright non crédible, comme nous l'avons signalé plus tôt en mai.

xcloud

Microsoft répond aux accusations

Microsoft a répondu dans un communiqué :

Apple tente de détourner l’attention des préoccupations légitimes de nombreuses entreprises de l’ensemble du secteur concernant les politiques et les pratiques de son App Store, notamment son refus d’autoriser le streaming de jeux sur l’App Store. Epic parle et agit pour lui-même, et Microsoft et de nombreuses autres entreprises ont fait part de leurs préoccupations par leurs propres voix, y compris directement auprès d’Apple lui-même.

Mais maintenant, Apple va plus loin et accuse Epic de "servir de cheval de Troie pour Microsoft". Dans son argumentaire de clôture, Apple affirme n'avoir reçu aucune communication interne de Microsoft concernant xCloud ou tout autre sujet dont Wright a témoigné. Apple affirme que ces documents sont particulièrement pertinents "à la lumière de la relation de Microsoft avec au moins cinq témoins Epic", et qu'ils pourraient montrer "que Microsoft utilise Epic en tant que mandataire plaignant dans un litige qu'il refuse de poursuivre en son propre nom".

Dans sa motion précédente, Apple a noté que Microsoft avait une «grande incitation financière à soutenir Epic» après que Wright eut témoigné que Microsoft avait gagné 700 millions de dollars avec les titres d'Epic Games.

Le procès continue et, aujourd'hui, ce sera le tour de Tim Cook de prendre la parole. Un moment très important dans cette joute juridique sans précédent dans l'industrie.

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

1 Tiago Dias Leite - iPhone

21/05/2021 à 14h26 :

Oh les pauvres
Vous avez aucun droit de dire qu’elle entreprise doit faire monsieur hein appel
Vous avez peur

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.