Apple autorise les moyens de paiement tiers pour les apps de lecture

apple books icone app ipa iphone ipadAprès des concessions aux développeurs américains, puis une première loi coréenne forçant l'ouverture du système de paiement, Apple a annoncé aujourd'hui que la Japan Fair Trade Commission (JFTC) avait accepté de clore son enquête sur l'App Store en échange de modifications apportées au fonctionnement des applications de « lecteur ». Les applications de lecture permettent aux utilisateurs de parcourir le contenu précédemment acheté ou les abonnements au contenu pour les magazines numériques, les journaux, les livres, l'audio, la musique et la vidéo. On trouve donc Netflix, Prime Video, Disney, mais aussi Spotify, Deezer, et tout un tas de journaux.

Apple fait une exception pour les apps de lecture

À l'avenir, les développeurs qui créent des applications de « lecteur » pourront inclure un lien dans l'application vers leur site Web pour que les utilisateurs puissent créer ou gérer un compte, et l'inscription à l'aide d'un mode de paiement non App Store sera possible. Apple dit que ce changement sera appliqué globalement à toutes les applications dites "reader" sur l'App Store. Concrètement, Apple dit adieu à sa commission de 30% sur tous ces services.

app store logo gris
 

Étant donné que les applications de lecture n'offrent pas de biens et de services numériques intégrés à l'application à l'achat, Apple a accepté de laisser ces applications partager un seul lien vers leur site Web à des fins de « gestion de compte ».

Phil Schiller, Apple Fellow qui supervise l'App Store, a déclaré via un communiqué officiel :

La confiance dans l'App Store est tout pour nous. L'objectif de l'App Store est toujours de créer une expérience sûre et sécurisée pour les utilisateurs, tout en les aidant à trouver et à utiliser de bonnes applications sur les appareils qu'ils aiment. Nous avons un grand respect pour la Commission japonaise du commerce équitable et apprécions le travail que nous avons accompli ensemble, qui aidera les développeurs d'applications de lecture à faciliter la configuration et la gestion de leurs applications et services par les utilisateurs, tout en protégeant leur vie privée et en préservant leur confiance.

Apple dit qu'avant l'entrée en vigueur du changement en 2022, les directives de l'‌App Store‌ et le processus de révision seront mis à jour pour "s'assurer que les utilisateurs d'applications de lecture continuent d'avoir une expérience sûre sur l'‌App Store‌". Apple prévoit d'aider les développeurs d'applications de lecture à "protéger les utilisateurs lorsqu'ils se connectent à un site Web externe pour effectuer des achats".

Apple a payé la semaine dernière 100 millions de dollars et a accepté d'apporter des modifications mineures à ses politiques sur l'App Store pour régler un recours collectif en justice pour les développeurs. L'argent ira à un "fonds" pour les petits développeurs.

Aux termes de cet accord, Apple autorisera les développeurs à utiliser des méthodes de communication telles que le courrier électronique pour informer les clients des méthodes de paiement disponibles en dehors des applications iOS, et augmentera les possibilités de prix que les développeurs peuvent proposer pour les applications, les achats intégrés et les abonnements. Apple prévoit également de publier des rapports de transparence annuels sur le processus d'examen des applications.

Le changement sur les applications de type "lecteur" introduit aujourd'hui est une victoire beaucoup plus importante pour les développeurs Apple, car il permettra aux applications de fournir un lien intégré à l'application vers un site Web où un achat peut être effectué en dehors de l'App Store. Cela sera disponible pour des applications comme Spotify et Netflix, et cela résout l'un des plus gros problèmes que les développeurs rencontrent avec l'‌App Store‌. Une fois mis en œuvre en 2022, un grand nombre de développeurs auront la possibilité de proposer des inscriptions hors App Store pour éviter la réduction de 15 à 30 % qu'Apple prend à chaque transaction.

Reste à savoir ce qu'en pense Spotify qui avait intenté plusieurs actions en justice, dont une auprès de la Commission Européenne. À l'heure de ces lignes, même le patron de Epic Games semble satisfait , bien que le deal ne s'applique pas (encore) aux jeux vidéo.

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

3 SamSuffit - iPhone premium

02/09/2021 à 17h47 :

On en reparle dans quelques mois…

2 Wacko - iPhone premium

02/09/2021 à 11h36 :

En même temps, les procès se multiplient dans le monde, Apple n'avait plus tellement le choix que de renoncer à sa commission. Une décision qui, je pense, va satisfaire Spotify et peut-être les crétins cupides d'Epic Games. D'ailleurs, si Apple renonce à sa commission sur les apps de lecture, les autres vont demander la même chose. La guerre n'est pas terminée. Reste à voir ce que va faire Google...

1 Mediadirect - iPad

02/09/2021 à 11h11 :

C’est enfin la possibilité offerte aux développeurs à une rémunération directe pour leur travail.

Apple sent le vent tourner. La firme comprend que sa position n’est plus tenable face aux nombreuses critiques liées aux règles abusives de l’AppStore. Mieux vaut ouvrir son système que de se voir imposer des règles qu’on ne maîtrise plus.

Espérons que cette décision ne soit que le premier pas vers une ouverture globale et généralisée des solutions de paiement alternatives.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.