Meta se prépare à licencier 11 000 personnes cette semaine (màj)

meta iconLa société mère de Facebook, Meta, pourrait annoncer des licenciements de masse dès la semaine prochaine, selon le Wall Street Journal. Nos confrères rapportent que l'entreprise prévoit de supprimer "plusieurs milliers" d'emplois, avec une annonce dès mercredi.

À titre indicatif, Meta emploie actuellement plus de 87 000 personnes. Ces coupes pourraient être la plus grande réduction d'effectifs réalisée par une entreprise technologique cette année, dépassant les licenciements de Twitter de la semaine dernière. Ces réductions représenteraient également la première restructuration d'envergure dans l'histoire de Meta. L'action en bourse risque de faire un bond...

Un plan de licenciement massif chez Meta ?

Bien évidemment, Meta a refusé de commenter. Un porte-parole nous a renvoyé à une déclaration du PDG, Mark Zuckerberg, lors de la récente conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre de l'entreprise.

En 2023, nous allons concentrer nos investissements sur un petit nombre de domaines de croissance hautement prioritaires. Cela signifie donc que certaines équipes vont croître de manière significative, mais que la plupart des autres équipes resteront stables ou diminueront au cours de l'année prochaine. Dans l'ensemble, nous prévoyons de terminer l'année 2023 en étant soit à peu près de la même taille, soit même une organisation légèrement plus petite que nous le sommes aujourd'hui.

meta logo hq hacker way

Comme le souligne le WSJ, Meta a connu une croissance importante au cours des deux premières années de la pandémie de coronavirus, ajoutant plus de 27 000 employés en 2020 et 2021. La frénésie d'embauche de l'entreprise s'est poursuivie pendant les neuf premiers mois de 2022, période pendant laquelle elle a embauché 15 344 employés supplémentaires. Si l'entreprise a été l'un des principaux bénéficiaires de la pandémie, son sort a changé au cours des derniers mois. En juillet, elle a enregistré sa première baisse de revenus. La société a attribué ses récentes difficultés à la concurrence acharnée de TikTok et à la publication de la fonction controversée de transparence du suivi des applications d'Apple.

Dans le même temps, le va-tout de Mark Zuckerberg sur le metaverse n'a jusqu'à présent pas réussi à créer de nouvelles opportunités de revenus pour l'entreprise tout en lui coûtant cher, très cher. Depuis le début de l'année 2021, Meta a dépensé 15 milliards de dollars pour généraliser la réalité virtuelle et augmentée, sans grand succès. L'entreprise prévoit de perdre encore plus d'argent sur le projet en 2023, malgré le lancement du casque Quest Pro.

Nous mettrons à jour l'article dans les prochains jours, suite à la mise en ouvre (ou non) du plan de Meta.

Mise à jour du 9/11/22 :

Meta réduit effectivement ses effectifs d'environ 13 % et licencie plus de 11 000 personnes dans le cadre des premiers licenciements massifs de l'histoire de l'entreprise. Mark Zuckerberg a annoncé cette décision dans un message aux employés, que Meta a partagé sur sa salle de presse. Les suppressions d'emplois toucheront toutes les organisations de l'entreprise, même si certaines seront plus touchées que d'autres. En plus de réduire considérablement la taille de son équipe, l'entreprise réduit également ses dépenses discrétionnaires et prolonge son gel des embauches jusqu'au premier trimestre 2023. Et comme elle prévoit d'embaucher beaucoup moins de personnes l'année prochaine, l'équipe de recrutement sera "affectée de manière disproportionnée" par les licenciements.

M. Zuckerberg dit vouloir assumer la responsabilité de la façon dont Meta s'est retrouvé dans cette situation. Apparemment, il a pris la décision d'augmenter considérablement les investissements de Meta à la suite d'une croissance exceptionnellement importante des revenus au plus fort de la pandémie, les utilisateurs dépensant davantage pour le commerce électronique. "Beaucoup de gens ont prédit qu'il s'agirait d'une accélération permanente qui se poursuivrait même après la fin de la pandémie", a-t-il expliqué. Son pari n'a cependant pas été payant, et le retour du commerce électronique aux tendances d'avant la pandémie, ainsi que le ralentissement économique, ont conduit à des revenus inférieurs aux prévisions. Meta a donc choisi de se concentrer sur ses domaines de croissance prioritaires, notamment ses plateformes publicitaires et commerciales et, bien sûr, sa vision à long terme du metaverse.

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

7 Tim64 - iPhone

09/11/2022 à 21h51 :

Faut pas se méprendre. Après avoir favorisé la croissance à tout prix FB comme d’autres dégraissent pour faire plaisir aux actionnaires. Rien d’autre !

6 Wacko - iPhone premium

09/11/2022 à 14h58 :

@ljuba - iPhone
Commençons par toi : je te décerne la médaille du parfait C0NNARD, pour ton outrecuidance et ton profond mépris dont tu fais preuve dans tous tes commentaires !

5 Tim64 - iPhone

07/11/2022 à 21h14 :

@banane623 - iPhone
C’est bien le problème de fb. Contrairement à Google ils n’ont jamais assumé totalement leur statut de régie publicitaire. Et pourtant leur seule source de revenu est la pub.

4 ljuba - iPhone

07/11/2022 à 20h24 :

@SamSuffit - iPhone premium
Il est content 👏 tu veux une medaille pour ca ?

3 SamSuffit - iPhone premium

07/11/2022 à 19h39 :

@banane623 - iPhone
On peu l’aider… comme moi en n’utilisant plus du tout Facebook depuis bientôt 1 an et je m’en porte que mieux…

2 banane623 - iPhone

07/11/2022 à 14h46 :

En même temps quand tu vois ce qu’est devenu Facebook
Une machine à publications « suggestions » et «  sponsorisé ».
Entre 2 publications de mes proches j’ai compté à l’instar 22 publications polluantes de pub.
22 pub bordel , vivement la faillite de ce groupe .

1 ch32 - iPhone

07/11/2022 à 12h35 :

Metaverse: médaille du pire pari d’un entrepreneur au 21e le siècle ? 🥇
Ou Marc Z, chute et fin d’un monstre avide de donnée perso 🫠

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.