Jobs a intégré les émoji à l'iPhone grâce à un opérateur japonais

aa-au-ae-a-a-a-a-ao-u-u-o-ca-a ipa ipad iphoneLes émojis sont presque devenus une nouvelle langue pour de nombreux utilisateurs à travers le monde, qui en parsèment leurs messages écrits.

The Verge vient de se pencher sur la naissance de ces petits symboles et c'est l'occasion d'apprendre que Steve Jobs a ajouté ces émoticônes à l'iPhone sur les conseils d'un partenaire japonais.
 

l'iphone doit ses émojis à un enfant japonais

Comme l'explique ce média américain, tout a commencé à la fin des années 90, quand les opérateurs nippons ont commencé à intégrer des petits dessins, ou plutôt des "images de personnages" selon la signification du terme émoji.

En 2008, lorsque les premiers modèles d'iPhone sont apparus au Japon, il ne reconnaissait pas encore les émojis, mais quelques mois plus tard, en novembre, iOS 2.2 a apporté cette fonctionnalité inédite. Qu'est-ce qui a changé entre-temps ? Une discussion entre Steve Jobs et un partenaire privilégié d'Apple.

En effet, le média rapporte que le patron d'Apple était très proche du boss de l'opérateur SoftBank, distributeur exclusif de l'iPhone au début au Japon. Et "M.Son Masayoshi a rapidement réussi à convaincre Apple de l'importance des émojis dans le marché japonais et Apple a décidé de faire ce changement. S'il s'était agit d'un autre opérateur, pas sûr qu'il aurait réussi à convaincre Apple" selon le journaliste spécialisé Nobuyuki Hayashi.

iphone japon


Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.
Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicité !

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à la publicité. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus