Le milliard pour Apple Pay et la fin de la dépendance à l'iPhone

apple pay iconAprès avoir digéré les résultats d'Apple du T3, on note deux faits marquants : l'iPhone est encore en baisse et représente désormais moins de la moitié du chiffre d'affaires de l'entreprise, une première depuis 2012 et les services d'Apple flambent, Apple Pay en tête.

Apple moins dépendant à l'iPhone

Vous l'avez vu hier soir avec nous, l'iPhone a encore chuté de plus 10% entre T3 2018 et T3 2019. Sur un an, la baisse est de 12% pour atteindre un chiffre d'affaires de 26 milliards, soit moins de la moitié du CA total de la pomme. Même si Tim Cook voit « une amélioration significative dans les tendances pour l'iPhone », force est de constater que l'iPhone ne fait plus croître Apple. Mais ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle pour Apple qui en profite pour mettre fin à une dépendance potentiellement dangereuse. En effet, anticipant le changement de vent, Apple a fait un gros virage du côté des services avec Apple Music puis Apple Pay, et va le terminer cet automne avec Apple TV+ et Apple Arcade, entre autres.

ios iphone 8 plus s curit  faille masque mugshot

Apple Pay fait mieux que Paypal

À l'inverse, les services ont donc le vent en poupe. Avec plus de 12% de croissance pour atteindre les 11,4 milliards sur le troisième trimestre fiscal 2019, la partie dématérialisée a de beaux jours devant elle.

En attendant le lancement d'Apple Arcade et Apple TV+ cet automne, Tim Cook a mis en exergue la performance d'Apple Pay. Le service de paiement mobile enregistre davantage de nouveaux utilisateurs que PayPal, mais surtout réalise quatre fois plus de transactions que ce dernier. La barre du milliard de transactions mensuels a été dépassée, idéal avant Apple Card.

Une excellente perspective pour Apple qui fait encore briller les yeux des analystes. En effet, on se rappelle que Apple Pay était activé sur plus de 380 millions d'appareils en début d'année, un parc solide qui n'attend qu'à être sollicité pour atteindre les sommets financiers. Morgan Stanley estimait d'ailleurs récemment que les transactions Apple Pay pourraient atteindre 190 milliards de dollars en 2022 et même plus de 300 milliards d'ici 2027. Et à chaque fois, Apple prend sa commission.

Par contre, nous suivrons les affaires liées à l'App Store et à la position supposée de monopole. Car la partie « services » d'Apple étant toujours fortement indexée sur le chiffre d'affaires de l'App Store, et donc la vente d'apps et de jeux, les attaques et autres décisions des gros acteurs comme Spotify, Netflix ou encore Tinder pourraient rapidement influer négativement. Ces derniers ont décidé de ne plus payer les 30% en passant par leur propre système de paiement.

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

5. flotlse - iPhone

31/07/2019 à 21h35 :

@steven - iPhone
Exactement d’accord avec toi (Apple Pay=iPhone, Apple Arcade=iPhone, Apple Music=iPhone, et Apple TV+ comme son c’est de la tv lol seul truc où y’a pas forcément besoin de l’iPhone)

4. steven - iPhone

31/07/2019 à 13h43 :

Moi je pense quand même que l’iPhone est aussi le moteur des service d’apple. Si les gens migrent sur Android, la plupart des services d’Apple s’effondre.

3. Paul Moltoni - iPhone premium

31/07/2019 à 12h33 :

@vamp - iPhone
Oui pardon Apple Cash Pay*

2. vamp - iPhone

31/07/2019 à 12h05 :

@Paul Moltoni - iPhone premium
Bonjour,
Parles-tu de Apple Pay Cash?

1. Paul Moltoni - iPhone premium

31/07/2019 à 11h43 :

D’ailleurs moi il est disponible dans les messages depuis la dernière bêta de l’iOS 13. En revanche je ne peux pas encore l’utiliser, mais ça sera peut être pour bientôt 🤞🏼

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus