Des annonces Pôle Emploi pour être livreur Uber Eats ou Deliveroo

uber eats livraison de repas icone app ipa ipad iphoneDes agences de pôle emploi ont publiées en ligne une annonce pour devenir livreur Uber Eats. Une offre qui a fait un bad buzz sur les réseaux sociaux !
 

Devenez "coursiers-partenaires" avec pôle emploi

Les faits se sont déroulés début juillet. Plusieurs agences de Pôle Emploi ont publiées sur leur site en ligne, une annonce pour devenir "Coursier-partenaire" indépendant pour la société Uber France. L'offre informe que "la société Uber Eats recherche des coursiers partenaires indépendants (homme ou femme) pour développer l'activité sur la zone".

La proposition de devenir coursier-partenaire a également été relayé sur la page Facebook de l'agence Pôle emploi de Vierzon. Le post a ensuite été supprimé vu le scandale que cela avait provoqué.

La publication informait :

Vous recherchez un complément de revenus ou une activité à temps plein, avec la liberté d’exercer quand et où vous le voulez ? Participez à la prochaine réunion d’information collective le 24 juin à 14 heures dans les locaux du Pôle emploi de Vierzon.

uber eats

Des annonces qui ne sont pas passées inaperçues

Alors que de nombreuses personnes parlent "d'esclavage des temps modernes", quand il s'agit de parler du métier de livreur pour les plateformes du type Uber Eats ou Deliveroo. Le fait qu'une agence Pôle Emploi laisse la société Uber publier son annonce pour recruter des livreurs sous le régime d'auto-entrepreneur, n'est pas acceptable d'après des utilisateurs de Facebook et Twitter qui se sont indignés en voyant cette offre.

Pourquoi une si grande polémique ?

Ce qui dérange c'est que les agences Pôle Emploi donnent leur feu vert pour des offres d'auto-entrepreneur qui ont une couverture sociale réduite. Par exemple, si le livreur est blessé ou malade et qu'il est en conséquence dans l'incapacité d'effectuer son travail, il ne sera pas rémunéré comme dans un contrat CDD ou CDI. Il n'y a pas non plus de rémunération minimale mensuelle.

Un ancien livreur Deliveroo est dégoûté et choqué

Jérôme Pimot est l'un des militant anti-ubérisation le plus médiatisé depuis le mouvement de révolte des livreurs Deliveroo, contre la nouvelle rémunération de la plateforme concurrente d'Uber Eats. Après avoir appris la nouvelle, il a déclaré sur son compte Twitter que ces offres d'emplois étaient gerbante et qu'après s'être payé la Ligue 1, le géant américain se paye maintenant le Pôle Emploi.

Quelques semaine après, une agence a également publiée une annonce pour Deliveroo:
 

Des annonces que ne tolère pas non plus la "CGT-Chômeurs rebelle" située dans le Morbihan qui a déclaré: 

Ce n’est pas le travail de Pôle emploi de proposer de créer son entreprise. Son boulot, c’est de proposer des emplois salariés.

Source

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

3. lecanar - iPhone premium

26/08/2019 à 17h20 :

@Xam - iPad
Tu devrais tenter une expérience de travail pour Uber Eats pour t’aider à comprendre peut-être ?

2. Xam - iPad

26/08/2019 à 11h10 :

Quand tu veux bosser, tu accepte un job. J’ai du mal à Comprendre la polémique autour de pôle emploi !

1. Martial Pa - iPhone

25/08/2019 à 21h04 :

6 millions de chômeurs pour 1 millions de poste a pouvoir évidemment pôle emploi cherche à publier tout et n’importe quoi sans parler des annonces quu ont plusieurs moi et qui ont déjà recruté mais pourtant toujours en ligne

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus