Trafic d'iPhone : une fraude qui coûte 6 millions de dollars à Apple

Actu AppleVoilà une histoire digne des plus grands films hollywoodiens ! Un trafic de faux iPhone et iPad a été démantelé aux États-Unis, avec un total de 14 personnes inculpées dans cette affaire. 

Le résultat ? Un préjudice de plus de 6 millions de dollars pour Apple, pour un titre tout trouvé : la plus grande fraude du genre ! Retour sur l'histoire :


iphone trafic 6millions

Un trafic de faux iPhone qui coûte cher à Apple

Une nouvelle fois, l'histoire se déroule aux États-Unis avec des complices basés en Chine, jouant le rôle d'exportateurs d'appareils contrefaits. Le but ? Tenter de mettre la main sur de réels appareils en se servant des faux iPhone et iPad ! 

En se rendant dans les Apple Store aux États-Unis, les petits malins faisaient alors croire aux conseillers que les nouveaux appareils ne fonctionnaient plus. Apple, ne se souciant de rien, procédait alors à un remplacement... 

Les nouveaux appareils en main, ils étaient ainsi renvoyés en Chine, pour être vendu sur au marché noir : on estime que 10 000 appareils ont été importés et échangés.

Pour les numéros IMEI, les malfrats ont tout simplement appliqués de réels numéros provenant d'achats effectués aux États-Unis et au Canada. 

Robert Brewer, procureur général : 

Bien qu’il s’agisse d’une somme d’argent importante en toute circonstance, cette poursuite ne se limite pas à des pertes financières. La fabrication de produits contrefaits — et leur utilisation pour frauder des entreprises américaines — vise à saper fondamentalement le marché et à porter préjudice à des personnes innocentes dont l’identité a été volée dans le cadre de ces activités. Le bureau du procureur des États-Unis s’est pleinement engagé à traduire en justice ceux qui cherchent à porter préjudice aux marchés et aux consommateurs américains en vendant de faux produits

Ainsi, 14 personnes ont été inculpées par le FBI, dont les têtes pensants de ce système, trois frères : Zhiwei Loop Liao (31 ans), Zhimin Liao (33 ans) et Zhiting Liao (30 ans)

Source

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

12. Trolls - iPhone

16/11/2019 à 22h34 :

@Guillaume
Ils se sont servi de numéro d’iPhone aux us, tu va me dire que dans les Apple store ou même à l’assistance en ligne, il n’ont pas les outils pour identifier chaque modèle et chaque pièce présent dans chaque appareil.
Plusieurs fois en me rendant en Apple store, j’ai vu des gens arrivés avec des iPhones qui ne fonctionnait plus car il avait changé leur écran par un écran tier et les spécialistes leur ont fait remarque que l’écran n’était pas d’origine.
Donc ils peuvent savoir si oui ou non l’iPhone est original et pas une contre façon. Sans complicité interne en usine, il n’aurait pas été possible de récupérer les infos d’un appareil spécifique.
Pas de théorie du complot juste un peu de réflexion

11. Guillaume (rédacteur)

15/11/2019 à 09h45 :

@Trolls - iPhone :
Si vous tenez à ajouter des éléments à l'article, veillez à ce qu'ils soient vrai. Pour les codes IMEI, ils se sont simplement servi de réels numéros provenant d'acheteurs aux US et Canada, afin de faire jouer la garantie. Inutile d'amener une théorie du complot ici...

10. Trolls - iPhone

15/11/2019 à 09h38 :

Désolé mais l’article est incomplet. Aucune explication du comment, pour des journalistes c’est bâclé. Bon enfin bref, pour essayer de répondre à eux qui se posent la question du comment ils ont fait pour y arriver sans se faire repérer, c’est simple.
Ils ont utilisé de vrai iPhone sortie de la chaîne de montage, ils créé un défaut et ensuite se présentait en Apple Store, avec la complicité d’un employé, il se faisait remettre un nouvel iPhone neuf et voilà le tour était joué.
Et pourquoi il n’ont rien vu en chine sur le nombre conséquent de retour, c’est encore une fois de la complicité interne qui en était la cause

9. iPhoneur - iPad

15/11/2019 à 06h40 :

@Protocolexe
Il y a une nuance entre « on tape encore sur des chinois » et « il s’agit de chinois »...
Alors oui, peut être que les 11 autres sont américains ou je ne sais quoi...
Mais je ne vois pas le problème de juste citer les 3 principaux acteurs, et on la photo de ce qui semblerait être 3 fugitifs (mais pas évoqué dans l’article ?).

8. Protocolexe

15/11/2019 à 05h59 :

@Teddy Smith - iPhone :
Je sais bien, ce que je mets en avant ce sont les 11 autres qui ont trahi leur Pays 😁
Mais on tape les chinois encore.
Très gentil..

7. Teddy Smith - iPhone

14/11/2019 à 22h12 :

@Protocolexe
Le réseau devait être bien structuré avec des changements de villes et d’état et ça sur plusieurs mois voir année ?

6. Protocolexe

14/11/2019 à 21h44 :

Mais pas 1 mot sur les 11 autres arrêtés. Ce sont des Américains et salariés Apple ?

5. Protocolexe

14/11/2019 à 21h39 :

Si 10'000 appareils sont retournées pour disfonctionnement et que personne s'en rend compte avant, il doit y avoir de réels gros problèmes et des dizaines de milliers de retour en fait.
Ça fait pas confiance du tout..

4. Teddy Smith - iPhone

14/11/2019 à 20h03 :

@tom17 - iPhone
IMEI et numéro
Apparemment les faux étaient avec des numéros qui correspondaient aux modèles originaux la question est comment cette bande avait accès à ces informations ?

3. bosse - iPhone

14/11/2019 à 19h00 :

Malheureusement on peux utiliser des gevey-sim pro ...

2. tom17 - iPhone

14/11/2019 à 17h37 :

Attendez je comprend pas ? Vue qu’il y a un code IMEI comment ils ont fait ? 🤔🤔

1. eltigrou - iPhone

14/11/2019 à 16h30 :

6 millions de dollars pour Apple… J’ai versé ma petite larme

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus