Apple Card : une enquête assure que Goldman Sachs n'a fait aucune discrimination

apple cardApple n'est pas la seule entreprise aux commandes de l'Apple Card, le géant californien s'est associé à Goldman Sachs qui s'occupe de la gestion globale de la carte de crédit.  Il y a 2 ans, la banque d'investissement avait été accusé de faire de la discrimination en ce qui concerne la limite de crédit. Suite aux nombreuses plaintes, une enquête qui a duré un an et demi a eu lieu et le résultat est clairement en faveur de Goldman Sachs.

Goldman Sachs a bien fait ce qui est juste

L'un des problèmes dans notre société, c'est que beaucoup de personnes hurlent à la discrimination dès qu'elles n'obtiennent pas ce qu'elles veulent, ce comportement se constate aussi bien en France qu'aux États-Unis. Goldman Sachs a été l'un des grands groupes américains à en faire les frais, pendant plusieurs mois la banque a été au cœur d'un scandale avec l'Apple Card.
En 2019, la banque d'investissement avait refusé d'accorder une limite de crédit plus large à certains clients alors que d'autres avaient une limite plus souple. Fait du hasard, un grand nombre de femmes ont été concernés par ce refus, des partages d'expériences ont rapidement envahi les réseaux sociaux.
On se rappelle par exemple de déclaration comme celle-ci :

L’Apple Card est vraiment un putain de programme sexiste. Ma femme et moi-même déclarons nos impôts conjointement et nous sommes mariés depuis très longtemps. Pourtant l’algorithme pense que j’ai le droit à une limite de crédit 20 fois plus élevée qu’elle. 

apple card keynote25mars

Le département des services financiers de l'État de New York a ouvert une enquête pour tenter de comprendre pourquoi tous ces refus d'allongement de la limite de crédit ont pu avoir lieu.
L'enquête a duré plus d'un an et demi, au total, il y a eu 400 000 dossiers qui ont été analysés avec des auditions de témoins et de clients.
Parmi les dossiers qui ont été vus, aucune preuve de discrimination sexiste n'a été relevé, le rapport explique que toutes les décisions qui ont été dénoncées "sont explicables, légales et conformes aux les règles de la banque"

L'enquête, qui comprenait un examen de plusieurs milliers de pages de dossiers et des réponses écrites de Goldman Sachs Bank (la "Banque") et d'Apple, des entrevues avec des témoins et des demandeurs d'Apple Card, et l'analyse des données de souscription d'environ 400 000 demandeurs de l'Apple Card de l'État de New York, n'a pas produit de preuve de discrimination illégale à l'égard des demandeurs en vertu du droit du prêt équitable.

Le rapport explique tout de même que des " carences dans le service à la clientèle et un manque perçu de transparence ont miné la confiance des consommateurs dans certaines décisions".
Le département des services financiers a également recommandé à Goldman Sachs de revoir la réglementation sur la manière d'évaluer la solvabilité des clients, il n'y a rien d'illégal sur la méthode actuellement utilisée, mais un autre procédé pourrait améliorer l'accès au crédit aux clients qui n'ont pas une solvabilité à leur avantage.

Source

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.
Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.