CAPS : le taxi volant prévu pour les JO 2024 en France

extreme fly ing race car turbo icone jeu ipa iphone ipadEspérons cette fois-ci que ce soit la bonne ! Non, nous ne parlons pas de science-fiction mais bien d'un engin qui existe réellement. Sous le doux nom de CAPS (capsule), il a pour but de transporter des humains d'un point A à un point B en survolant la ville de manière autonome. Un peu comme les hélicoptères autonomes qui existent aux Émirats-arabes-unis. Voyons ensemble à quoi ressemble ce "taxi volant" qui devrait si tout se passe bien, survoler Paris d'ici 2024.

Le taxi volant enfin opérationnel pour de bon ?

Présentation de CAPS

Autant le dire tout de suite, le sujet est tellement passionnant qu'on aurait presque peur de s'y perdre au vu du nombre d'informations et de faits à rappeler. Commençons donc par présenter ce tout nouveau projet baptisé CAPS, une sorte de drone volant à taille humaine, avant de s'attarder sur les problématiques dans une deuxième partie.

CAPS est un projet mené par trois hommes, physiciens, diplômés de grandes écoles et passionnés par l'aéronautique. Paul Cassé, PDG français était invité au VivaTech 2021 où il a une nouvelle fois détailler tout son projet et les objectifs des années à venir.

Comme vous pouvez le constater sur les photos, CAPS est en réalité un taxi volant qui ressemble à un immense drone qui permet à n'importe quel être humain (1 par capsule) de se déplacer d'un point A à un point B dans les airs. Non vous ne rêvez pas, ce bijou de technologie devrait bien voir le jour d'ici quelques années.

Comme expliqué durant l'interview, les premiers essais se déroulent en ce moment même sur parc fermé en région parisienne et à première vue, les tests semblent concluants. Une CAPS mesure 3M de hauteur pour 1M20 de large, autant dire que c'est adapté à tout type de gabarit. En revanche, au vu de la taille imposante, il ne sera pas possible d'en stocker des centaines sur un même site, ce qui s'avère compliquer pour la disponibilité immédiate même si l'on se doute qu'ils ont réfléchi en amont à cette problématique.

À l'heure de la voiture électrique et silencieuse, inutile de préciser que cet engin se recharge lorsqu'il est posé sur une station au sol et qu'il devrait être le plus silencieux possible pour ne pas atteindre le seuil de "pollution sonore" que d'autres pratiquent à merveille comme l'hélicoptère par exemple, qui est de plus en plus critiqué.

On a fait le tour des responsables de mobilité dans les grandes métropoles françaises, pour comprendre leurs besoins, et on a eu 100% de bons retours. L'aéronautique a toujours été le secteur de transport le plus sûr au monde, ce sera donc plus sûr de traverser Paris en Caps qu'à pied.

caps projet

Quel prix pour CAPS ?

Pour commencer, l'objectif serait de proposer des "courses" d'une durée moyenne d'environ 15 minutes (20 km max) à 1 € le kilomètre, ce qui est un prix tout à fait raisonnable si c'est bel et bien le prix final. Selon Paul Cassé, ce prix permettrait de concurrence les taxis avec comme avantage, un gagne-temps considérable étant donné que les bouchons n'existent pas dans les airs (du moins pas encore).

Selon ses dires, l'État aurait formulé une demande de ce genre d'appareils pour les JO 2024 qui se dérouleront dans la capitale française. Par ailleurs, les premiers trajets seraient surtout mis en place pour se rendre à une gare, un aéroport ou un évènement comme Roland-Garros... C'est important de parler de l'accord de l'État car c'est également lui qui a le pouvoir de dicter les lois aériennes. Quand on voit la frilosité pour approuver les voitures autonomes, on espère que ce sera plus optimiste pour le voyage par les airs. 

Nous en avons parlé un peu avant, CAPS se dirige d'un point A à un point B de manière autonome en étant dirigé par satellite. Pour ceux qui ne seraient pas très confiants à l'idée de grimper dedans, sachez qu'un parachute est disponible en cas de catastrophe brutale. Étant donné que le risque zéro n'existe pas, voilà qui devrait en rassurer plus d'un(e), moi le premier. Car oui, j'ai oublié de vous le préciser mais CAPS peut voler jusqu'à 300 mètres d'altitude et atteindre une vitesse de 70 km/h. Il ne volera pas entre les bâtiments avec une vue au premier plan sur nos fenêtres, nous ne sommes pas dans un film. Il prendra donc une hauteur considérable pour ne déranger personne.

Le plus important pour qu'un projet aboutisse, qu'on le veuille ou non c'est en toute logique, l'argent. Paul Cassé attend donc de trouver des investisseurs pour une levée de fond aux alentours des 4 millions d'euros pour continuer à progresser. Si tout de passe bien, il faudra beaucoup plus pour en produire en grande quantité mais ça, c'est l'étape suivante.



Les points à retenir

  • Le nom de l'appareil : CAPS
  • Objectif : taxi volant
  • Vitesse et altitude : 300 m & 70 km/h
  • Autonomie : 20 km
  • Prix : 1 € par kilomètre
  • Disponibilité : JO 2024
caps drone humain volant

Est-ce vraiment réalisable ?

Oui, je vous l'accorde, au vu de l'ampleur du projet, la première chose qui nous vient à l'esprit c'est "ça n'existera jamais". Surtout qu'après tout ce que nous avons entendu ces dernières années au sujet des voitures volantes et autres, difficile de croire que ce genre d'objet peut réellement exister dans notre quotidien.

Mais soyons tout de même optimiste. Premièrement, nous parlons ici d'un engin en phase de test, bien réel et pas d'une simple maquette ou d'une idée et d'un pauvre dessin sorti tout droit de l'imagination de son créateur.

Deuxièmement, c'est une demande faite par l'État, un souhait de voir ce genre de moyen de transport disponible (même en petite quantité) pour les JO 2024 à Paris.

Troisièmement, il faut simplement avouer qu'on le veuille ou non que ce genre d'appareils va bel et bien exister un jour ou l'autre. Alors oui, ce n'est pas demain la veille que nous vivrons dans la 5ᵉ dimension (comme dit dans l'interview) mais il y a un début à tout et CAPS pourrait être le point de départ de cette histoire.

Quoi qu'il en soit, nous ne nous emballons pas et nous attendons sagement de voir où en sera CAPS à l'été 2024. Soit nous aurons les premiers prototypes disponibles pour le grand public, soit ce ne sera plus qu'un lointain souvenir étant donné la complexité du projet.

N'hésitez pas à nous donner votre premier ressenti après la découverte de ce projet. Si cela venait à exister, seriez-vous parmi les premiers à monter dedans ? Et surtout, croyez-vous que cela puisse vraiment se mettre en place étant donné tous les paramètres à prendre en compte ?
 

Pour aller plus loin

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

7 Wb Ler - iPhone

23/06/2021 à 09h50 :

@Keibhlis - iPhone
Lol je sais pas comment tu réfléchis, mais c’est une demande de l’état, a quoi ca va leur servir d’autoriser et de l’interdire?

6 Keibhlis - iPhone

22/06/2021 à 17h09 :

@kamida - iPhone 😁

5 kamida - iPhone

22/06/2021 à 13h15 :

J’ai déjà peur debout sur table alors dans ce machin là :(

4 Keibhlis - iPhone

22/06/2021 à 09h21 :

Vu la galère pour faire voler un drone, faire voler se truc sera vite interdit

3 Lord Redemptor - iPhone

21/06/2021 à 20h36 :

Avec l’organisation à l’Hidalgo ça va sûrement donner quelque chose de super à tous les coups :)

2 apple4ever - iPhone premium

21/06/2021 à 18h38 :

En 2010 dans SVJ ils en parlaient déjà pour 2020 haha

1 Elie Ilan - iPhone

21/06/2021 à 18h31 :

Stylé

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.