Microsoft énumère les nouvelles règles de son store et tacle celui d'Apple

MicrosoftVia une prise de parole de son président, Microsoft a publié sa feuille de route pour l'avenir de son Microsoft Store. Une liste de règles censée plaire aux autorités et qui par la même occasion enfonce la tête sous l'eau d'Apple et de Google.

Un Microsoft Store qui s'adapte au monde d'aujourd'hui

À travers un communiqué publié hier et qui s'intitule "s'adapter avec la réglementation", Brad Smith qui n'est autre que le président et le vice-président de Microsoft s'est longuement penché sur le fonctionnement du Microsoft Store vis-à-vis des utilisateurs mais également des développeurs.

Avant d'énumérer les points primordiaux, il s'est fendu d'une longue tirade sur la pression actuelle mise par plusieurs gouvernements à travers le monde sur les stores d'applications. Du côté de la concurrence, Google est critiqué dans plusieurs pays avec son Play Store et nous ne parlons même pas d'Apple qui est en constante bataille judiciaire pour défendre le modèle économique de son App Store.

Aujourd'hui, nous annonçons un nouvel ensemble de principes Open App Store qui s'appliqueront au Microsoft Store sur Windows et aux marchés de nouvelle génération que nous allons créer pour les jeux.

Nous avons développé ces principes en partie pour répondre au rôle et à la responsabilité croissants de Microsoft alors que nous entamons le processus d'obtention de l'approbation réglementaire dans les capitales du monde entier pour notre acquisition d'Activision Blizzard.

Ce processus réglementaire commence alors que de nombreux gouvernements vont également de l'avant avec de nouvelles lois pour promouvoir la concurrence sur les marchés des applications et au-delà.

Nous voulons que les régulateurs et le public sachent qu'en tant qu'entreprise, Microsoft s'engage à s'adapter à ces nouvelles lois, et avec ces principes, nous nous apprêtons à le faire.

microsoft store

Microsoft souhaite une fois de plus montrer qu'il n'est pas comme les autres et que de son côté, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Voici donc la liste des nombreux points abordés par Brad Smith en ce qui concerne le Microsoft Store. La précision est importante car toutes ces règles ne seront pas appliquées pour le Xbox Store qui appartient pourtant lui aussi à Microsoft.

  • Nous traiterons les applications de la même manière dans notre boutique d'applications sans privilégier ou classer de manière déraisonnable nos applications ou les applications de nos partenaires commerciaux par rapport aux autres.
  • Nous serons transparents sur les règles de promotion et de marketing dans notre boutique d'applications et les appliquerons de manière cohérente et objective.
  • Nous n'exigerons pas que les développeurs de notre boutique d'applications utilisent notre système de paiement pour traiter les paiements intégrés à l'application.
  • Nous n'obligerons pas des développeurs de notre boutique d'applications qu'ils proposent des conditions plus favorables dans notre boutique d'applications que dans d'autres boutiques d'applications.
  • Nous ne désavantagerons pas les développeurs s'ils choisissent d'utiliser un système de traitement des paiements autre que le nôtre ou s'ils présentent des conditions générales différentes dans d'autres magasins d'applications.
  • Nous n'empêcherons pas les développeurs de communiquer directement avec leurs clients via leurs applications à des fins commerciales légitimes, telles que les conditions tarifaires et les offres de produits ou de services.

La liste est un peu plus longue mais rien qu'avec ces six principes, vous avez à coup sûr compris où Microsoft veut en venir. Au-delà de montrer qu'il n'a rien à se reprocher et que l'anti-concurrence deviendra inexistante sur sa plateforme, il met un petit tacle en plus d'une énorme pression sur Apple et Google.

Néanmoins, ces propos sont tout de même à nuancer. Car s'il est vrai que le Microsoft Store ne devrait pas avoir de souci avec la justice étant donné son côté moins individualiste que les deux autres, il n'empêche qu'il est bien moins populaire. De plus, le fait que cela ne s'applique pas au store Xbox fait doucement sourire.

Mais sur le fond, le Microsoft Store devrait en effet être irréprochable et donc un joli lieu d'accueil pour les développeurs. Espérons d'ailleurs que cette annonce les attire car à l'heure actuelle, il est encore bien trop vide pour y trouver son bonheur au quotidien.

Enfin, avec la récente annonce du rachat d'Actision-Blizzard pour 69 milliards de dollars, il admet lui-même que Microsoft à l'obligation se se montrer irréprochable à tout point de vue s'il veut que les autorités acceptent ce deal. Pour rappel, c'est la Federal Trade Commission (FTC) qui sera chargée de valider ou non ce rachat. Mais attention, la FTC est réputée pour ne pas être tendre sur ce genre de sujet, d'où les propos de Brad Smith.

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

2 wanarmand - iPhone premium

11/02/2022 à 23h34 :

Microsoft fait de l’humour maintenant?
Une nouvelle compétence qu’ils devraient mettre en avant.
C’est la meilleure blague de la semaine!

1 gangsta - iPhone

10/02/2022 à 19h00 :

Cette daube qui essaie de tacler? Oh combien malhonnête !!

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.