Elon Musk accuse Twitter d'avoir menti sur les bots et faux comptes

elon musk iconElon Musk n'y va pas avec le dos de la cuillère, ce dernier accusant Twitter de fraude pour avoir dissimulé le nombre réel de bots sur sa plateforme, selon un rapport du New York Times. Dans le dernier épisode de la saga "Twitter vs Musk", l'équipe du patron de Tesla a affirmé dans un document juridique que 10 % des utilisateurs actifs quotidiens du réseau social qui voient des publicités sont des faux comptes. Si vous vous souvenez bien, Twitter a longtemps affirmé que les bots représentent moins de 5 % de sa base d'utilisateurs, et M. Musk a mis en suspens son projet d'acquisition du réseau social à la mi-juillet, contredisant cette affirmation.

Musk contre-attaque

Celui qui dirige Tesla et SpaceX notamment, et qui est également un utilisateur prolifique de Twitter, a lancé un rachat agressif du réseau social en avril après être devenu le principal actionnaire de la société. Si Twitter a rapidement accepté son offre, ils se sont opposés peu après sur le nombre de faux comptes sur la plateforme - il a également accusé l'entreprise de ne pas lui donner accès à suffisamment d'informations pour vérifier le nombre de bots sur le site. Après quelques tergiversations, Twitter lui a offert un accès complet à ses données internes, mais au final, M. Musk a déclaré à la SEC (Securities and Exchange Commission) qu'il souhaitait mettre fin à l'acquisition en raison des "déclarations fausses et trompeuses" faites par le réseau social.

elon musk twitter

Twitter a poursuivi son principal actionnaire pour avoir tenté de se retirer de l'accord de rachat de 44 milliards de dollars, en déclarant au tribunal que M. Musk rompait à tort leur accord en agissant ainsi. Le site à l'oiseau bleu l'a accusé de se retirer parce que les actions de Tesla et de Twitter ont baissé en raison de la récession économique et que "l'accord qu'il a signé ne sert plus ses intérêts personnels."

Dans ce nouveau dépôt, le camp de Musk a déclaré que ses analystes ont trouvé un nombre beaucoup plus élevé de comptes inauthentiques que ce que Twitter a affirmé en utilisant Botometer. Il s'agit d'un algorithme d'apprentissage automatique conçu par l'université de l'Indiana qui "vérifie l'activité des comptes Twitter et leur attribue un score en fonction de la probabilité qu'ils soient des bots". Les avocats de Musk ont déclaré que le réseau social avait dissimulé le problème des robots pour que Musk accepte d'acheter la société "à un prix exagéré". Ils ont également déclaré :

Twitter comptait mal le nombre de faux comptes et de comptes de spam sur sa plateforme, dans le cadre de son stratagème visant à tromper les investisseurs sur les perspectives de l'entreprise. Les informations divulguées par Twitter se sont lentement effilochées, Twitter fermant frénétiquement les portes de l'information dans une tentative désespérée d'empêcher les parties Musk de découvrir sa fraude.

Twitter a riposté en déposant sa propre plainte, qualifiant ses affirmations de "factuellement inexactes, juridiquement insuffisantes et commercialement non pertinentes". La société a déclaré que le site Botometer n'était pas fiable et qu'il avait déjà attribué au propre compte Twitter de Musk un score indiquant qu'il était "très probablement un bot". Le procès intenté par Twitter à Musk sera présenté au tribunal en octobre. Une affaire qui n'est pas prête de se terminer...

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

Aucun commentaire pour le moment, lancez la discussion.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.