Test : Samurai Bloodshow sur iPhone

Samurai BloodshowMême si Plants VS Zombies n'était pas le premier jeu de son genre, on peut au moins lui donner le crédit d'avoir booster la production de jeux de ce style, que j'aime appeler Line Defense.

Sega se lance à son tour dans ce filon très apprécié des joueurs avec un jeu au nom à rallonge : Samurai Bloodshow : les vagues blanches, les nuages rouges (VF, 113.5 Mo, Game Center, Appli universelle).

Seulement il ne fallait pas s'attendre à ce que Sega nous sorte une pâle copie. Ainsi Samurai Bloodshow innove et nous propose un mélange de défense et de cartes à collectionner.

Samurai Bloodshow


Principe du jeu :
Le principe de base est dorénavant très classique. Le terrain de jeu se présente sous la forme d'un champ de bataille divisé en cinq lignes. Vous allez devoir positionner des unités sur ces lignes afin de contrer les vagues d'ennemis dont le but est d'atteindre votre général situé à l'arrière des lignes.

Samurai Bloodshow

Samurai Bloodshow innove un peu sur la gestion des unités. Celles-ci sont représentées sous la forme de cartes à collectionner. Avant chaque bataille, vous devrez vous constituer un deck d'un nombre limité de cartes. Il vous appartiendra de choisir quelles unités vous souhaitez amener à la bataille.

Les cartes s'acquièrent par plusieurs moyens. Bien évidemment il existe une boutique permettant d'acheter des cartes à l'aide d'achats in-app. Etant donné le prix de base du jeu, ce choix est assez peu judicieux, d'autant que les prix sont relativement élevés. Heureusement il existe d'autres moyens d'obtenir de nouvelles unités.

Samurai Bloodshow

A chaque victoire, la dernière unité battue laisse derrière elle un objet. Il peut s'agir d'une carte d'unité, d'un bonus s'appliquant à votre général (protection par exemple), d'une augmentation de la limite de votre deck ou encore d'un objet spécial qui, une fois accumulé en grand nombre, aura un effet pour l'heure inconnu. Notez qu'il faut plus d'une centaine de ces objets pour en connaître l'effet. Enfin, chaque bataille réussie ou non vous permettra d'obtenir une unité. Voilà qui vous permettra de faire évoluer votre deck même en cas de défaite.

Samurai Bloodshow

La diversité des unités est assez impressionnante. Plus de 60 types d'unités, pièges ou sortilèges sont disponibles. Chacune possède des caractéristiques notées de F (la plus mauvaise note), à S (la meilleure). Et certaines ont des capacités spéciales (régénération de vie, soin, augmentation de l'attaque des unités adjacentes, etc ...). Il vous faudra également choisir avec soin les unités que vous prendrez à la bataille. Beaucoup d'unités différentes vous permettront des stratégies variées, mais il faut savoir que le fait de placer une carte d'unité sur une unité identique augmentera le niveau de cette unité. Avoir plusieurs unités du même type est donc fortement recommandé.

Ajoutez à cela des particularités sur les champs de bataille : pièges, nuages cachant la vue, courants d'air faisant accélérer ou ralentir les unités, et vous obtiendrez un aspect stratégique particulièrement complexe et intéressant.

Samurai Bloodshow

Graphisme et audio :
La réalisation ne plaira pas à tout le monde. Les développeurs ont fait le choix d'un design assez particulier. En effet les graphismes sont très inspirés du style des gravures japonaises. On aime ou on déteste. Les personnages sont assez petits, mais pourtant bien détaillés. Le tout confère au jeu un aspect relativement austère, que certains trouveront moche tout simplement. Ceci dit le jeu possède du coup un caractère bien spécifique qui pourra plaire à d'autres. On regrettera cependant un manque de diversité dans les décors.

La bande son reste parfaitement dans l'ambiance et est même très réussie. Les musiques très inspirées Japon médiéval sont absolument sublimes et parfois même très entrainantes. Les effets sonores sont réussis également, et les cris des unités assez réalistes contribuent à l'immersion dans le jeu.

Samurai Bloodshow

Jouabilité :
La maniabilité du jeu est assez classique, pas de surprise à ce niveau-là. Tout se passe à l'aide de clic et de glissés. Le jeu répond parfaitement bien, autant pour le déploiement des unités que pour leurs déplacements.

Lors des grosses batailles la vue devient un peu fouillis. Etant donné que les unités quittent leur emplacement pour aller à la rencontre de l'ennemi, on ne sait plus toujours quel est leur case de rattachement, ce qui peut s'avérer gênant pour agir sur celles-ci. A part ce petit bémol, le jeu reste parfaitement jouable.

Samurai Bloodshow

Durée de vie :
La durée de vie est monstrueuse, mais de manière un peu artificielle. Le jeu propose 20 champs de bataille pas tellement différents les uns des autres, mis à part les obstacles et autres particularités. Chacun de ces niveaux propose 5 niveaux de difficulté, pour une campagne qui compte donc 100 batailles en tout. Le tout est assez répétitif. Heureusement la diversité des unités et le hasard du tirage des cartes fait que chaque bataille est différente de la précédente. Mais une impression de déjà-vu vient s'installer tout de même.

Si vous accrochez, vous pouvez compter sur des dizaines d'heure de jeu pour finir la campagne, débloquer toutes les unités, et acquérir les fameux objets qui donnent a priori accès à des trésors si l'on en croit les succès du GameCenter. En parlant de lui d'ailleurs, il existe des modes multijoueurs. Le premier, en Bluetooth, permet d'échanger des cartes avec un ami ou de le combattre. Un mode en ligne permet d'affronter des joueurs du monde entier, mais je n'ai jamais réussi à obtenir un adversaire. Espérons que le jeu connaisse plus de succès afin de pouvoir profiter de ce mode de jeu. Un système d'échange de cartes via internet aurait été intéressant.

Samurai Bloodshow

Conclusion :
Pour conclure, ce jeu à l'aspect austère ne plaira pas à tout le monde. La courbe de progression est longue et laborieuse. Mais une fois ces détails dépassés, on découvre un jeu de stratégie redoutable, addictif grâce à l'aspect cartes à collectionner. Et si l'on accroche à son ambiance gravure japonaise, on ne le lâche plus.

Par contre le mode multijoueur et l'échange de cartes auraient mérité d'être mieux pensés afin de pouvoir créer une communauté autour de ce jeu. Samurai Bloodshow partagera les joueurs en deux camps, on aimera ou on détestera. Moi j'ai adoré !

Samurai Bloodshow

Télécharger Samurai Bloodshow : les vagues blanches, les nuages rouges à 3.99€ sur App Store.

Notre avis
4 / 5
 

 



Samurai Bloodshow

Samurai Bloodshow

Samurai Bloodshow

Samurai Bloodshow

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

1. Vicenzo

13/09/2011 à 17h50 :

Ce jeu est top, merci pour le test !

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus