Google Ads : une amende de 150 millions en France (màj)

google iphoneGoogle vient d'écoper d'une amende de 150 millions d'euros par l'Autorité de la concurrence pour abus de position dominante au niveau de son système de publicité au niveau du moteur de recherche.

L'Autorité évoque des règles de fonctionnement , après avoir adopté « opaques et difficilement compréhensibles... [appliquées] de manière inéquitable et aléatoire ».

google project zero

Une amende historique et des obligations

Avec la sanction pécuniaire, Google se voit dans l'obligation de clarifier les règles liées au ciblage publicitaire. Outre la mise à niveau de la documentation et de l'outil, Google devra améliorer le support apporté par ses équipes dédiés à la régie publicitaire. 

Toute cette histoire a démarré en 2015 quand la société Gibmedia, éditrice de sites météo notamment, a déposé plainte après avoir vu son compte Ads suspendu sans raison par Google. Chose qui est déjà arrivé à plusieurs lecteurs blogueurs parmi vous et qu'on nous remonte régulièrement.

Suite à son enquête initiale, l'Autorité a découvert un fonctionnement douteux de Google Ads. Alors que la société filtre les publicités pour qu'elles soient toutes "correctes", il arrive que certaines soient retirées alors que des annonces de concurrents, pourtant identique sur le fond et la forme, soient maintenues. De la même manière, alors que certains clients ont bénéficié de coup de pouce en gagnant largement en visibilité, d'autres voyaient leur compte de publicité entièrement supprimé. Sans explication.

Il existe de nombreux exemples détaillés dans le rapport, comme celui d'Amadeus qui a bénéficié de l'aide de Google et de ses équipes jusque dans le code de la page d'accueil de son site, avant d'être suspendu par deux reprises en 2018 pour non respect des règles. Fou.

C'est donc ce manque de clarté et ces "négligences" qui ont conduit à la condamnation de Google Ads, une entité qui détient 80% du marché publicitaire en ligne. Mais Google est un habitué des amendes avec déjà plus de 2,4 milliards pour Shopping, 4 milliards pour Android ou encore 1,5 milliards pour AdSense.

Mise à jour : Google a réagit par le biais de son blog français :

Nos utilisateurs s'attendent à être protégés contre les publicités trompeuses et c'est à cela que servent nos conditions d'utilisation publicitaires. Gibmedia diffusait des publicités pour des sites Web conduisant les utilisateurs à payer pour des services à des conditions de facturation qui n’étaient pas claires. Nous ne voulons pas ce genre de publicités sur notre plateforme, c'est pourquoi nous avons suspendu Gibmedia et renoncé aux revenus publicitaires pour protéger nos utilisateurs de conséquences dommageables. Nous ferons appel de cette décision.

Voir le billet de blog plus détaillé.

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
  • Aucun article à afficher
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

2. emeoleb - iPad premium

22/12/2019 à 01h30 :

Amende qui ne sera jamais payée !

1. vampirehilare - iPhone

21/12/2019 à 11h37 :

Google c’est exactement ce qu’il fait et il sait aussi que certaines personnes vont se rendre compte de ce genre de pratiques. Mais le temps que la justice rentre son avis, Google aura engrangé plus d’argent que le montant de l’amende! Alors Google continue encore et encore…

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus