Pourquoi Apple pourrait supprimer le Mac App Store

app store logo icon ios 11Le Mac App Store n'a pas connu le même succès que l'App Store de l'iPhone et de l'iPad, loin de là. Alors qu'Apple amorce une transition profonde de sa gamme Mac en abandonnant les processeurs Intel pour ses propres puces Apple Silicon, la firme pourrait faire une croix sur le magasin d'applications dédié à macOS. Explications.

 mac appstore macos mojave

Un "petit" App Store

Comme vous le savez, le Mac App Store est un magasin d'applications pour les logiciels macOS, créé et maintenu par Apple. La plateforme a été annoncée le 20 octobre 2010 lors de l'événement « Back to the Mac » et est sortie le 6 janvier 2011. Depuis, la sauce n'a jamais vraiment pris avec 1000 apps le premier jour puis 10 000 un an plus tard. Depuis, silence radio sur les chiffres, mais nul doute que le M.A.S. se trouve loin des chiffres de l'App Store et ses quelques 2 millions d'icônes.

Les développeurs boudent le Mac App Store

Il y a une raison simple à cela. Une grande partie des logiciels pour MacOS n'est tout simplement pas disponible sur le Mac App Store car les développeurs préfèrent continuer à distribuer leurs logiciels directement depuis leur site. C'est le cas de grands noms comme Photoshop d'Adobe par exemple qui ne veulent pas perdre le contrôle et surtout céder 30% à Apple. La commission de la firme est la même sur iOS et sur MacOS.

Alors que les virus commencent à être très présents sur Mac, Apple a lancé un programme adhoc de notarisation pour les développeurs voulant distribuer des apps hors du Mac App Store. Il s'agit d'une sorte de certification qui a été lancée en avril 2019 et qui permet d'avoir une certaine sécurité. En gros, la solution GateKeeper d'Apple qui fait office de gendarme sur macOS possède une liste blanche des logiciels installables hors du circuit officiel. Si vous ne faites pas notariser votre app, les utilisateurs auront du mal à l'installer via le DMG téléchargé depuis vos serveurs.

La transition vers Apple Silicon

Bien qu'Apple ait toujours affirmé que la fusion entre MacOS et iOS n'est pas envisageable, il est clair que le rapprochement est en cours. Après Catalyst annoncé l'an dernier (et utilisé déjà un an auparavant par le constructeur) qui permet de porter facilement les apps iPadOS vers macOS, Apple a carrément prévu d'intégrer l'architecture hardware des iPhone et iPad sur sa future gamme de Mac. Sans parler de la nouvelle interface graphique de macOS 11 Big Sur largement inspirée d'iOS et d'iPadOS.

En remplaçant les processeurs Intel par des puces ARM améliorées et renommées Apple Silicon, la firme à la pomme unifie ainsi l’écosystème pour les utilisateurs, mais aussi et surtout pour les développeurs. Le code produit pour iPhone, iPad et Apple TV fonctionnera sur les prochains iMac, MacBook et autres Mac Mini et Mac Pro. Mieux, il n'y aura rien à faire pour porter les apps et jeux comme l'expliquait les ingénieurs lors de la WWDC. Un Mac ARM peut faire tourner n'importe quelle app de l'App Store (et même n'importe quel logiciel conçu pour l'architecture Intel grâce à Rosetta 2 qui s'occupe de la virtualisation).

Bye bye le Mac App Store

Avec tout cela, nous pensons fortement que les jours du Mac App Store sont comptés. Il suffirait à Apple de remplacer ce dernier par l'App Store et de transvaser les quelques applications uniquement dédiées à macOS dans une catégorie spéciale afin de terminer l'unification des deux univers.

Que pensez-vous de cette projection ? Et quel est votre avis sur le Mac App Store actuel ?

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
  • Aucun article à afficher
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

8. Risitas - iPhone

14/07/2020 à 13h48 :

@vampirehilare - iPhone
Je suis curieux de voir le résultat du générateur d’instruction pour la compatibilité des programmes sur intel et arm.

7. Aldebaran - iPhone premium

12/07/2020 à 22h52 :

perso j’utilise que le store apple sauf pour la suite adobe et microsoft

6. vampirehilare - iPhone

12/07/2020 à 20h37 :

@crazypixel - iPhone
Ça serait prendre un énorme risque. La preuve, beaucoup ne passe pas par le Mac App Store parce que Apple prend ses 30 %. Si Apple fait ça ils peuvent se tirer une balle dans le pied! Chez Apple c’est le dernier OS qui reste « ouvert », en tout cas moins fermé que iOS, iPadOS ou watchOS. Aussi j’avais cru lire que les logiciels tournant sous Intel seraient compatible avec ARM, nativement ou par MàJ je ne sais plus.

5. crazypixel - iPhone

12/07/2020 à 14h14 :

La question est : vont ils l’abandonner au profit d’un unique store (avec le passage sous ARM) et donc interdire les apps téléchargées hors store pour avoir un contrôle total de l’écho système..
j’en suis à un point où voulant renouveler mon mac, je ne sais pas si je dois attendre l’arm prenant en compte ce risque ou prendre le dernier sous Intel histoire d’être tranquille (mais forceront ils le passage sous arm en abandonnant rapidement les maj Intel ?)

4. C Gabriel - iPhone premium

12/07/2020 à 13h57 :

Super article , perso ils devraient l’abandonner.

3. jplekiller - iPhone

12/07/2020 à 13h35 :

Je partage le même avis à plus ou moins court terme.

2. Dewey - iPhone premium

12/07/2020 à 13h12 :

Je m'en suis servi surtout pour télécharger quelques petits utilitaires ou encore quelques softs Apple, mais la plupart des logiciels sont téléchargés sur le web. C'est vrai que l'App Store d'iOS serait une énorme bonne nouvelle pour macOS.

1. 7alim - iPhone

12/07/2020 à 12h41 :

Perso je n’utilise le MAS que pour les updates des apps et  arcade sinon jamais ...

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus