Apple et Google suppriment Unjected, une app de rencontre entre non vaccinés

unjected app iconeApple ne concentre pas uniquement ses forces sur les services de jeux en streaming. Cette fois, la firme a supprimé une application appelée "Unjected" de l'App Store pour violation de ses directives concernant la COVID-19 et la désinformation, selon un nouveau rapport de Bloomberg. En quelques temps, l’app a été éjectée des deux principaux stores, Google ayant dégainé le premier, avec un argument que l’on a déjà vu par le passé. 

Un manque de contrôle de Unjected

L'application Unjected se présente comme un lieu de rencontre pour "des personnes partageant les mêmes idées qui soutiennent l'autonomie médicale et la liberté d'expression".

unjected app ipad
 

Nos confrères américains expliquent qu'Unjected a été lancé en mai, permettant aux utilisateurs de créer un profil, de correspondre avec d'autres personnes, et plus encore. Essentiellement, l'application était un service de rencontres pour les anti-vaccins, et son lancement a coïncidé avec l'ajout d'avantages par Tinder et Bumble pour encourager les utilisateurs à se faire vacciner contre le COVID-19. Le néo-service a même gagné le surnom de "Tinder for anti-vaxxers" outre-Atlantique.

Mais ce qui a coûté sa place à Unjected c’est sa dernière mise à jour qui a ajouté un flux social, similaire à Facebook et Twitter. Cela a déclenché un examen par les équipes du Google Play avec une raison qui rappellera aux plus assidus à notre blog une autre procédure lancée il y a quelques mois.

Une mise à jour de routine de l'application a déclenché un examen par Google Play qui a révélé qu'il n'avait pas suffisamment contrôlé le contenu généré par les utilisateurs autour de la désinformation. Dans les courriels envoyés à Unjected, Google a signalé des messages qui comprenaient des allégations selon lesquelles les vaccins étaient des "modificateurs expérimentaux du gène de l'ARNm", des "bioarmes" et des "micropuces nanotechnologiques" utilisées pour relier les gens au réseau 5G.

Google a déclaré à Unjected le 16 juillet qu'il avait deux semaines pour supprimer les messages de son app store ou se faire démarrer.

Shelby Thomson, cofondatrice, avait alors déclaré être sur la corde raide et avait supprimé le flux social pour se conformer à la demande du Google Play, mais prévoyait déjà de le restaurer, tout en "restant sous le radar".

Mais du côté d’Apple, Unjected est était toujours disponible. En posant la question aux lutins de l’App Store, Bloomberg a en fait déclenché la suppression de cette dernière. Apple a informé les développeurs que l'application avait été évincée parce qu'elle "se réfère de manière inappropriée à la pandémie de COVID-19 dans son concept ou son thème".

Un porte-parole d'Apple a expliqué que la société menée par Tim Cook avait refusé Unjected lors du processus d'examen initial puis approuvé l'application après qu'elle ait apporté des modifications pour se conformer aux politiques Covid-19. 
D’après Apple, Unjected encourageait les utilisateurs à éviter d'utiliser certains mots pour éviter d'être détectés.

C'est une violation de nos directives, qui indiquent clairement : Si vous essayez de tromper le système... vos applications seront supprimées du magasin.

Les directives de l'App Store d'Apple exigent que les applications aient des moyens d'examiner le contenu généré par les utilisateurs et que toutes les applications liées au COVID-19 proviennent d'institutions spécialisées sur la santé.

C’était exactement les mêmes termes dans le cas du service Parler qui avait été supprimé après l’histoire du Capitole, alors que Facebook et autre Twitter permettent de diffuser ce genre d’idées sans être inquiétés par les deux géants du mobile. Le gouvernement américain a d’ailleurs récemment critiqué le réseau social de Zuckerberg pour sa complaisance vis-à-vis de certains comptes influents dits « anti-vaccins ».

Vous aimerez peut-être


Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

6 morzyloeuil - iPhone

01/08/2021 à 13h26 :

@rtt13 - iPhone
Rester avec ses semblables, on le fait tous car on est tous humains.
C’est pas parce qu’on est pas d’accord avec les idées d’une personne qu’on ne peut pas échanger avec elles.
Quel est l’amalgame dans mon propos ?

5 rtt13 - iPhone

01/08/2021 à 08h17 :

@morzyloeuil - iPhone
Amalgame grotesque, mais si tu y crois et que ca te fais plaisir... tant que tu reste avec tes semblables dans ton délire pourquoi pas...

4 bride - iPhone

01/08/2021 à 02h46 :

@samsamsam - iPhone
Et son géniteur...

3 samsamsam - iPhone

01/08/2021 à 02h29 :

@morzyloeuil - iPhone
NIxa~maire Le vaccin

2 morzyloeuil - iPhone

01/08/2021 à 01h32 :

Si les utilisateurs croient se transformer en antenne 5G en se faisant vacciner tant mieux pour eux, c’est leur choix.
Certains croient et échangent avec d’autres leurs idées sur une puissance supérieure comme les religions, si ils y croient et que ça les rend heureux, laissons les croire ce qu’ils veulent.
Que l’on soit d’accord ou non.

1 Francois Roche - iPhone

01/08/2021 à 01h08 :

😂

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.