DMA : L'Union Européenne va forcer Apple, Google, Meta et autres à changer (màj: réponse)

imessage macos 11 iconSi les dirigeants d'Apple lisent notre article, il y a de fortes chances pour que cela ne soit pas avec le sourire. Après des mois de préparation, la loi européenne DMA est enfin prête à être validée. Si tel était le cas, il y aurait de lourdes conséquences pour les géants du numérique, à commencer par Apple. Explications.

L'Europe a terminé de rédiger son plan de défense sur le numérique

On le sait, après des années de laxisme, l'Union Européenne souhaite durcir le ton sur le plan numérique et technologique. Avec des entreprises désormais plus puissantes et surtout plus riches que certains pays, il devient de plus en plus difficile d'imposer des conditions.

C'est pour cette raison qu'est née la loi DMA. À l'intérieur de cette arme législative, on retrouve un ensemble de règles qui concernent les marchés numériques sur notre territoire. Avec cette initiative, l'Europe veut protéger les utilisateurs.

Si celle-ci venait à être validée, les principales applications de messagerie comme iMessage d'Apple ou encore WhatsApp et Messenger du groupe Meta devraient procéder à quelques changements sous peine de se voir infliger des amendes bien plus importantes que ce qui existait jusque-là.

L'accord sur le Digital Markets Acts (DMA) étant rédigé à 100%, les membres actifs veulent maintenant que celui-ci soit rapidement mis en place et donc validé par les instances. Pour ce qui est des entreprises concernées, on évoque celles possédant plus de 45 millions d'utilisateurs actifs par mois ou encore 10 000 utilisateurs professionnels actifs par an en Europe. Apple est bien évidemment dans l'œil du cyclone et devra en conséquence gérer un problème supplémentaire après celui de l'App Store.

Il en va de même pour les plateformes "majeures" type Google, qui possèdent une capitalisation boursière supérieure à 75 milliards d'euros. Pour rappel, Apple était à 3000 milliards de capitalisation boursière il y a environ trois mois...

imessage icone header

Au niveau des sanctions, le standard sera placé à 10% du chiffre d'affaires mondial de la société. En cas de récidive, la pénalité atteindra les 20%. Une fois de plus, l'objectif est d'avoir des sanctions financières à la hauteur des entreprises les plus puissantes pour qu'elles ne se sentent pas intouchables comme c'est le cas actuellement.

Pour revenir aux messageries, DMA veut les rendre interopérables. Autrement dit, il sera obligatoire qu'elles puissent toutes échanger entre elles. Que ce soit les messages écrits, les appels vidéo ou encore le transfert de fichiers, elles devront communiquer ensemble et ne pas restreindre la liberté des consommateurs. Il en va de même pour les réseaux sociaux. Une belle initiative même si l'on se demande encore si c'est réellement réalisable.

Voici la liste des principales nouvelles règles auxquelles les acteurs du marché numérique européen devront se plier :

  • Une messagerie et des réseaux sociaux interopérables
  • Un choix libre pour le navigateur internet par défaut et l'assistant vocal
  • L'acceptation des boutiques d'applications "extérieures"
  • Un système de paiement alternatif sur les boutiques d'applications


Il ne reste plus qu'à patienter, mais si tout se passe comme prévu, ce nouveau règlement devrait être applicable en début d'année prochaine, soit au printemps 2023. Comme vous pouvez le constater, avec son écosystème majoritairement fermé, Apple ne devrait pas tarder à contre-attaquer, même si pour le coup, pas sûr que cela serve à quelque chose.

Attention, si l'idée dans sa globalité est louable et qu'il semble que tout le monde s'accorde à la valider, la mise en place restera quoi qu'il arrive très complexe. Les géants du numérique comme Apple, Google, Microsoft savent s'y prendre lorsqu'il s'agit de contourner le règlement de manière habile. Il faudra suivre tout cela de près dans les mois et années à venir, peut-être dès iOS 16 du côté de Cupertino.

Apple préoccupée par la DMA

Mise à jour de 12h : Apple a réagi à l'arrivée imminente du Digital Markets Act (DMA) en Europe et, sans surprise, cela ne lui plaît pas. Son axe de défense concerne encore une fois la sécurité :

Certaines dispositions [qui] créeront des vulnérabilités inutiles en matière de confidentialité et de sécurité pour nos utilisateurs, tandis que d’autres nous interdiront de faire payer la propriété intellectuelle dans laquelle nous investissons beaucoup.

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

19 Am4rok - iPhone

27/03/2022 à 00h45 :

Ou quand l’Europe veut juste se faire de l’argent facilement sans réfléchir 2 secondes si cela est possible / faisable sans toucher aux divers systèmes de sécurité mis en place et aux investissements dans la propriété intellectuelle faite.

Bref, non merci !! Si j’utilise telle app de messagerie c’est pour une bonne raison et je n’ai pas envie de sacrifier la sécurité de celle-ci pour les veaux eux de bureaucrates incompétents

18 morzyloeuil - iPhone

26/03/2022 à 23h00 :

Qui paie pour la mise en place de l’interopérabilité, dépenser de l’argent a développer une compatibilité entre les app et le plus important les sécurisées et sans pub cela va sans dire, comme imessage

17 Wb Ler - iPhone

26/03/2022 à 19h27 :

@Steven Teurtrie - iPhone
Sauf que la majorité des utilisateurs ios ne veux pas de cette ouverture, j’aime la sécurité que m’apporte ios et je ne veux pas que cela change a cause d’une ouverture inutile.

16 Titank - iPhone

26/03/2022 à 16h34 :

@MonsieurMask - iPhone
Exactement, c’est simple déjà

C’est juste qu’ils comprennent rien et sont retard , ils essaient de reprendre le contrôle (et le nôtre aussi)

15 gangsta - iPhone

25/03/2022 à 22h26 :

@MonsieurMask - iPhone
Comme c’est bien vrai.A quand les gafam 100% européens

14 gangsta - iPhone

25/03/2022 à 22h22 :

Les virus auront de quoi semer le chaos . Les pirates se frottent déjà les mains. L’Europe n’a pas les moyens de nous protéger et ils ne sont pas unis….

13 yanno - iPhone

25/03/2022 à 17h40 :

L'Europe devrait penser à faire son propre OS mobile plus tôt que de sortir des lois pour emmerder les constructeurs.
L'Europe à tué Nokia, on c'est plus faire des smarphone digne de ce nom.

12 Mat Matt - iPhone

25/03/2022 à 17h30 :

L’Europe a qu’à sortir sont propres téléphone ou logiciel avant de dire a Apple et Android comment faire les leurs. Franchement je suis pas pro Frexit mais par moment je me demande si ca sera pas mieux en faite

11 X2Stone - iPhone

25/03/2022 à 15h49 :

Toutes les messageries inter-communicantes ? J’y crois pas une seconde…

10 Steven Teurtrie - iPhone

25/03/2022 à 13h42 :

Excellente nouvelle, une vrai plus pour l’utilisateur. Bref ya des chose qu’Apple gagnera quand même. Apple est contre l’ouverture de imessage, FaceTime… mais en même temps Android est majoritaire. Pour moi c’est une excellente raison d’utiliser les application apple si cela s’ouvre a Android. Cela va permettre toujours plus de concurrence. L’idée va apporter un max de possibilité pour l’utilisateur.

J’ai confiance que des stores alternatif sécuritaires vont naitre aussi. Cela va décoincer un marché numérique purement américain. Si tout s’ouvre, pourquoi pas des stores europeen ou français? Un assistant français…. Bravo a l’Europe s’ils vont jusqu’au bout.

9 tit - iPhone

25/03/2022 à 12h50 :

Enfin, il était temps que l’UE se dote de moyens pour faire plier les GAFAM…
Apple défend simplement son business model. Il est par ailleurs drôle de voir Apple ne plus proposer les achats in-app pour son appli Apple TV + sur android pour ne pas avoir à payer des commissions à Google….

8 Humerus - iPhone

25/03/2022 à 11h13 :

@Stephane Martinez - iPad
Malheureusement, je pense qu’ils sont relus… Ce n’est que le reflet de la décrépitude du système éducatif français, liée à une idéologie qui persiste dans ses errements.

7 Redweek - iPhone

25/03/2022 à 10h59 :

C’est comme imposer l’usbc qui casse constamment. Les gens qui votent ces lois ne doivent pas être des ingénieurs.

6 Redweek - iPhone

25/03/2022 à 10h53 :

Ce serait nul de m’obliger à communiquer via messenger à travers iMessage. J’ai pas envie que messenger ai accès à mes messages.

5 Wacko - iPhone premium

25/03/2022 à 10h51 :

Apple peut faire ce qu'il veut. Mais si Apple se résigne à ouvrir son écosystème, je voudrais bien voir une option dans les Réglages pour verouiller et déverrouiller iOS. En gros, soit on ouvre son iPhone aux stores et moyens de paiement alternatifs et on assume d'exposer son iPhone à des risques androïdiens de sécurité, soit on garde son iPhone tel qu'il est actuellement en refusant tout store et moyen de paiement alternatif ainsi que le sideloading. L'option existe déjà dans macOS, elle s'appelle GateKeeper. Ça ne devrait pas être trop diffiicle à Apple pour le mettre en place...

4 MonsieurMask - iPhone

25/03/2022 à 10h43 :

Je vois vraiment pas l’intérêt, encore une fois, si tu veux pas être enfermé dans l’écosystème Apple, bah t’achètes un android et inversement si tu veux profiter de l’écosystème Apple bah tu vas pas chez android

3 frag - iPhone

25/03/2022 à 10h25 :

Pour ce qui est de « Une messagerie et des réseaux sociaux interopérables » pas évident que ce soit un mieux pour l’utilisateur final. Faudrait regarder les détails précis d’application.

2 Stephane Martinez - iPad

25/03/2022 à 10h13 :

Pourriez-vous vous relire avant de publier? Il n’y a pas un article qui ne soit truffé de fautes… entre “l’auto-censuration” dans un article précédent et “tout le monde s’accorde à la validée” dans celui-ci, il devient juste insupportable de vous lire. Pour info, mais vu l’endroit j’imagine que vous êtes au courant, il existe des correcteurs d’orthographe intégrés dans nos outils modernes…

1 mdr - iPad premium

25/03/2022 à 10h08 :

mais mdr si apple fait le choix de tout cela on sera vulnérable à tous virus mdr bande de ..... y'a des choix je suis d'accord qui vont nous avantager mais il y'en a que je suis pas trop d'accord avec cela

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.