Huawei ne prendrait que 10 à 15% de commission sur HarmonyOS

huawei iphone apple isoftAprès avoir enfin dévoilé HarmonyOS, l'OS alternatif à iOS et Android, Huawei doit maintenant attirer les développeurs pour tenter de construire un écosystème complet et attirant. Pour cela, outre le fait que les technologies web et d'Android (Kotlin et Java) soient compatibles, Huawei pourrait couper l'herbe sous le pied de ses concurrents en ne prenant que 10 à 15% de commission sur son store. Apple et Google prennent 30% depuis leurs débuts.

En ouverture de sa conférence dédiée aux développeurs, Huawei dévoilait donc HarmonyOS, son propre système d'exploitation qui est capable de tourner partout : smartphone bien sûr, mais aussi tablette, montre, télé, voiture, PC, etc. On a d'ailleurs découvert le premier appareil, la TV Vision de la filiale Honor.

harmonyos huawei

HarmonyOS va diviser par deux la commission habituelle sur les développeurs d’applications

Même HarmonyOS semble déjà abouti et rapide, la clé de la réussite se trouve au niveau des développeurs. Un certain Microsoft ne le sait que trop bien avec son Windows Phone. D'après Reuters, Huawei a une idée pour les séduire et ainsi construire rapidement un App Store fourni. 

Avec déjà 800 000 développeurs enregistrés chez le géant chinois, HarmonyOS semble bien parti. Mais pour aller plus loin et attirer les apps clés, Huawei va mettre en place une commission relativement faible, de 10 à 15% seulement, sur les revenus générés par les applications mobiles. Apps ou jeux vidéo, tous seront logés à la même enseigne.

C'est Richard Yu, responsable du grand public chez Huawei, qui a donné l'information lors de la présentation d'HarmonyOS. Pour lui, la commission doit être divisée par deux, au moins. Huawei va d'abord tester cette stratégie en Chine, sous le nom de HongMeng OS avant de tenter d'envahir le reste du monde.

En ligne de mire, Apple et Google qui prennent 30% sur chaque achat d'apps, in-app ou abonnement (sauf la deuxième année qui passe à 15%), et la place de numéro un mondial. Un pari osé mais qui pourrait s'avérer payant, notamment en ces temps compliqués au niveau commercial entre les USA et la Chine.

Un peu de concurrence apporte toujours du bon, qu'en pensez-vous ?

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Réagir
Si vous avez besoin d'aide sur un autre, rendez-vous sur notre Forum iOS.

 





Les réactions

5. Xam - iPad

14/08/2019 à 10h12 :

@hakz - iPhone
Et chacune de ces applications est « contrôlées » par l’état... sympathique comme initiative de leurs parts !

4. Maay - iPhone premium

13/08/2019 à 23h01 :

@hakz - iPhone
C’est déjà fait.
WeChat, Baidu, Alibaba, Tencent... la chine n’a pas besoin de nous.

3. hakz - iPhone

13/08/2019 à 11h39 :

Quand il auront sortie léquivalent des whatApp et compagnie google fb et les states signerons leurs premiers chute de leur place de leader dans tout les domaines

2. Pallmalls

13/08/2019 à 10h49 :

Très très dangereux.
Mille merci Trump d'avoir accéléré l'émancipation de Huawei qui se contrôlait avec l'utilisation des bases occidentales. Fallait juste pas titiller plus fort que sois.
800'000 développeurs c'est pas rien et ça va aller très vite l'adoption en Asie qui sont sans Google et des restrictions sur AppStore.
Ont le Matos haut de gamme et parmis les meilleur appareils à tarifs réglos, USA en peine...

1. vamp - iPhone

13/08/2019 à 10h48 :

Oui bien sûr que la concurrence apporte du bon et les concurrents vont peut-être revoir leur marge selon la progression de harmonyOS.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus