La peur d’une fermeture de l’App Store chinois grandit

app store logo icon ios 11En pleine guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, un nouveau rapport de The Information détaille comment Apple pourrait être impactée par les représailles chinoises. Apple continue notamment de faire face à la répression des régulateurs chinois en ce qui concerne sa boutique d’applications, l'App Store.

Apple, un dommage collatéral ?

Aux États-Unis, l'administration Trump menace de prendre des mesures contre TikTok et WeChat appartenant à la Chine en raison de problèmes de sécurité nationale. Pour cette raison, le rapport explique qu'il existe un «risque croissant de réaction directe» pour les entreprises américaines en Chine.

Dans ce but, les régulateurs chinois ont commencé à scruter de plus près les échappatoires qui permettaient auparavant à Apple d'exercer ses activités en Chine, sans suivre les mêmes règles et réglementations que celles auxquelles de nombreux autres rivaux étrangers et locaux sont confrontés. Par exemple, Apple a récemment supprimé des milliers de jeux pour l'App Store en Chine, à la demande du gouvernement.

app store

Mais c’est surtout une situation qui peut décider du sort de l'App Store dans son ensemble en Chine.  Selon la loi chinoise, les magasins d’apps sont censés être des coentreprises détenues et gérées majoritairement par un partenaire chinois. Toutes les applications de développeurs tiers doivent également être examinées d’une manière spécifique pour respecter les lois locales.

Apple n'a jamais suivi cette « recommandation ».  Apple ne filtre pas les applications à l'avance et les développeurs tiers ne sont pas obligés «d'obtenir des licences commerciales ou de contenu chinoises». D'autres magasins d'applications en Chine suivent pourtant ces conseils, mais Apple a commencé à le faire tout récemment.

Apple avait bel et bien envisagé de créer une entité juridique pour l'App Store en Chine en 2013, mais les dirigeants d'Apple à Cupertino ont refusé de le faire à l'époque, estimant qu’un tel acte constituait une perte de contrôle sur le magasin. Au milieu de la guerre commerciale sino-américaine en 2018, cependant, Apple a enregistré l'entité, mais elle n'a pas été en mesure d'obtenir l'approbation des autorités chinoises ces deux dernières années.

Selon le rapport, le problème est que les régulateurs veulent pouvoir approuver ce qui se passe dans l'App Store :

Selon des personnes proches du dossier, les responsables chinois ont déclaré qu'ils ne l'accorderaient pas tant qu'Apple ne ferait pas plus de concessions permettant aux régulateurs d'approuver ce qui entre dans l'App Store.  Cependant, les dirigeants d'Apple sont réticents à modifier ses pratiques actuelles, car cela donnerait à Pékin plus de pouvoir sur les applications qu'il publie en Chine.


Tant que le problème ne sera pas résolu, les régulateurs chinois risquent tout simplement de fermer l'App Store chinois, qui contient près de 1,5 million d'applications. Et là, ce serait une catastrophe, d’autant que l’on parle également de la perte de WeChat qui augure déjà d’une chute vertigineuse des ventes d’iPhone en Chine.

Source

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions
Aucun commentaire pour le moment.
Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus