L’Ofcom britannique veut réglementer les services de streaming Apple TV+, Netflix, …

netflix iphone ipadLe Royaume-Uni veut mettre au pas les services de streaming comme Apple TV+, Netflix, Disney+ et Amazon Prime. Le gouvernement britannique souhaite que les plateformes en question puissent être réglementées comme des diffuseurs linéaires selon un document d'orientation "White Paper".

Le Royaume-Uni emboîte le pas à la France

Comme le rapporte Deadline, le régulateur britannique Ofcom, qui surveille actuellement le contenu des réseaux de télévision, sera chargé d'appliquer et de faire respecter les directives relatives aux services de streaming, qui ne sont pas actuellement soumis au "Broadcasting Code". C’est l’équivalent de la chronologie des médias française qui vient d’être changée pour intégrer justement ces nouveaux acteurs.

Les changements exigeraient des services de vidéo à la demande qu'ils veillent à ce que leur public soit protégé contre les contenus préjudiciables ou offensants et à ce que les principes d'équité, d'exactitude et de respect de la vie privée soient appliqués.

Le document décrit les pénalités possibles en cas de violation du code, les services de vidéo à la demande fautifs étant passibles d'une amende de 250 000 livres sterling ou d'un montant pouvant atteindre 5 % des revenus de l'organisation, le montant le plus élevé étant retenu.

header netflix isoft

Pour l'instant, ces règles ne s'appliquent qu'aux grandes applications de streaming. Bien qu'Apple TV+ ne soit pas un service de streaming géant, il est détenu par l'entreprise la plus précieuse du monde, ce qui le place directement en haut de la liste avec les concurrents cités.

Les diffuseurs linéaires font pression depuis plusieurs années pour que ces directives soient appliquées aux streamers. Netflix a réagi à la proposition en déclarant qu'il accueillait favorablement les mesures visant à actualiser le cadre juridique.

Nous sommes impatients d'examiner les autres propositions du livre blanc et de continuer à nous engager avec le gouvernement sur ses projets.


Une manière également de favoriser la concurrence par de plus petites entreprises :

Grâce à ces changements, le public britannique sera mieux protégé contre les contenus préjudiciables et sera plus à même de se plaindre auprès de l'Ofcom s'il voit quelque chose qui le préoccupe. Dans le respect des questions de liberté d'expression et de proportionnalité, les services à la demande plus petits et moins risqués au Royaume-Uni continueront à fonctionner selon les règles existantes.

Le document souligne également le problème des acteurs mondiaux tels que Google, Amazon et Apple qui ont déjà un pouvoir immense :

Ces nouveaux acteurs mondiaux - les Google, Amazon et Apple de ce monde - connaissent le succès parce qu'ils offrent commodité et intégration. Mais le pouvoir croissant de ces acteurs, et les données qu'ils ont au bout des doigts, auront inévitablement un impact sur la façon dont les droits d'accès, de transport et de proéminence sont négociés à l'avenir. Alors que l'augmentation de la gamme et de la propriété des plateformes de distribution génère des avantages potentiels en termes de choix et d'innovation pour le consommateur, il existe un risque que les diffuseurs que nous connaissons et aimons au Royaume-Uni soient tout simplement évincés.

Une bonne nouvelle pour les consommateurs, un nouvel obstacle pour Apple et ses semblables. Qu’en pensez-vous ?

La rédaction vous conseille

Vous aimerez peut-être


Nos derniers articles


Suivez-nous avec notre app iSoft
Articles populaires
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

Aucun commentaire pour le moment, lancez la discussion.

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.