Canal+ réclame 30 millions aux sites de streaming sportif

mycanal icone app ipa iphone ipadOn s'est tous déjà laissé tenter par du streaming illégal, surtout pour regarder du sport. Il faut dire que quand on cumule beIN Sport, RMC Sport, Eurosport et Canal+ la facture mensuelle augmente assez vite. Cependant, dès que vous vous détournez vers du streaming, les diffuseurs comme Canal+ perdent beaucoup d'argent, puisque d'un côté ils dépensent dans les droits TV, mais perdent des revenus.

Canal+ attaque les créateurs de plusieurs sites

Fini de s'amuser. Canal+ passe à l'offensive et attaque plusieurs sites illégaux qui ont diffusés à de multiples reprises des grosses affiches de Ligue 1 et de Premier League que possédait en exclusivité le groupe.
Un récent procès a condamné cinq hommes de 5 000 à 10 000 euros d'amende pour avoir partagé illégalement le flux de Canal+ sur des sites internet.

Deux Français de 46 ans et 42 ans sont concernés par cette condamnation. Grâce aux 30 sites internet de streaming qu'ils possèdent, ils ont réussi à générer des recettes publicitaires estimées à environ 230 000€ en 4 ans (soit 57 500€ par an). On parle quand même de 7,5 millions de visiteurs d'après une estimation mise en avant dans le procès.

canal foot

Pour se défendre, l'un des créateurs français informe que tous les revenus qui sont dévoilés ne sont pas liés qu'au streaming. Il affirme qu'une grande partie de ses revenus venaient surtout de sites légaux : "Je n’arrivais pas à faire la différence entre les deux, je n’étais pas assez ordonné".
Quoiqu'il en soit, la descente aux enfers semble avoir commencé pour les Français concernés puisque 280 000€ ont été saisis pour le motif de blanchiment d'argent
Des comptes en Suisse et aux îles Vierges ont été ouverts dès que les premières rentrées d'argent ont été conséquentes.
Lors du procès l'un des deux Français a déclaré être avant tout un passionné de foot. Il voulait partager sa passion avec des gens qui n'avaient pas forcément les moyens financiers de souscrire un abonnement Canal+.
La défense du deuxième français a été plus "innocente" puisqu'il a déclaré ne pas être un passionné et ne pas avoir pris conscience que ce qu'il faisait depuis toutes ces années était grave.

Pour Canal+ cette condamnation ne suffit pas, diffuser illégalement un flux provenant d'une chaine payante est inadmissible. Richard Willemant l'avocat du groupe a déclaré devant les journalistes que ce n'était pas une petite affaire, un petit site internet, c'était bien plus que ce qu'on l'imagine !
Pour lui, cette affaire est un dossier "à un point crucial dans la lutte contre le piratage du streaming sportif".
Canal+ compte bien ne pas en rester là avec ces personnes qui lui ont fait perdre énormément d'argent depuis 2014.

Source

 

Télécharger l'app gratuite myCANAL



mycanal capture app ipa iphone ipad

Vous aimerez peut-être

Suivez-nous avec notre app iSoft
Donner votre avis
Si vous avez besoin d'aide sur un autre sujet, rendez-vous sur notre Forum iPhone.

 





Les réactions

4. minileul - iPhone premium

09/03/2020 à 20h21 :

Passer l’abonnement intégrale+ en incluant Mediapro en juillet à 25€/mois avec une remise pour 250€/an et tout le monde sera abonnés ;)

3. charly159 - iPhone premium

09/03/2020 à 17h28 :

Et attendez de voir l’année prochaine quand mediapro va entrer dans la danse pour la ligue 1 mdr

2. Guile Lagoutte - iPhone premium

09/03/2020 à 14h44 :

J’ai la solution pour eux : baisser drastiquement le prix de vos abonnements. Et encore pas sûr que je m’y abonne...

1. yllicit - iPhone

09/03/2020 à 13h02 :

Qui s’en fout ? XD

Bloqueur de publicité

iPhoneSoft finance la production de son contenu et ses serveurs grâce à une publicité modérée et non intrusive. Merci d'ajouter iPhoneSoft.fr en exception de votre bloqueur de publicité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site et nos partenaires tiers pour personnaliser le contenu, la publicité ainsi que pour les mesures d'audience. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

En savoir plus